email print share on facebook share on twitter share on google+

Jean-François Deveau • Distribution et acquisitions

MK2 : défendre un cinéma humain

par 

Jean-François Deveau • Distribution et acquisitions

Rencontre avec le responsable des acquisitions de la société française MK2 qui détient les droits de distribution France et de ventes internationales de Garage.

Quand avez-vous découvert Garage ?
Nous suivions le travail de Lenny Abrahamson qui avait attiré notre attention avec son premier film Adam & Paul et nous savions que Garage était prêt. En mars dernier, j’ai demandé à la société de production Element Pictures s’il était possible de le visionner pour peut-être leur faire une proposition sur la distribution française et les ventes internationales. Au même moment, nous avons appris que le film était sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs cannoise, une importante vitrine de promotion et d’exposition, ce qui nous a également aidé à prendre une décision très rapide

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Quels autres éléments ont motivé votre décision ?
Il y a assez peu de films irlandais proposés, mais ils se distinguent par rapport au cinéma britannique et connaissent un regain sensible avec Garage ou encoreOnce, une tendance stimulée par la politique favorable aux réalisateurs nationaux mise en place par l’Irish Film Board. Garage est très poignant, humain et raconte des choses que l’on n’a plus l’occasion de voir au cinéma. J’ai pensé que c’était un film qui pouvait intéresser dans chaque pays au moins un distributeur qui aurait envie de défendre ce cinéma très proche des gens, social mais sans complications, sans oublier la grande qualité de mise en scène et de l’interprétation. Et c’est notre travail à MK2 de défendre ce cinéma alors qu’aujourd’hui on veut nous transformer en guerriers, gagneurs, compétiteurs capables de tuer à tous les coins de rue ceux qui se mettent en travers de notre chemin.

Quel a été l’impact du film sur les acheteurs ?
Tous les distributeurs ont vu le film à Cannes. L’unanimité sur sa très grande qualité n’empêchait pas des interrogations sur son potentiel public. Nous avons donc effectué un véritable travail de persuasion. Aujourd’hui, une quinzaine de territoires sont vendus et dans tous les festivals où Garage passe, il récolte un prix. Mais nous voulons en faire plus qu’un film de festival et MK2 va maintenant le distribuer en France. Rien n’est encore gagné, mais une chose est sûre : tous les spectateurs ayant déjà vu le film en sortent très émus.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Lire aussi