email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION Espagne

Amaia Salamanca en tête d'affiche du tout premier film d'horreur espagnol en 3D

par 

Amaia Salamanca en tête d'affiche du tout premier film d'horreur espagnol en 3D

La société basée à Barcelone Rodar y Rodar continue de faire partie des maisons de production les plus actives et portées vers l'innovation d'Espagne : elle tourne depuis le 9 mai un nouveau long métrage, XP3D, qui sera le premier film d'horreur espagnol en 3D. La société, tournée avant tout vers le marché international, s'est spécialisée dans les films de genre réalisés par de jeunes talents, comme J. A. Bayona (El orfanato [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Guillem Morales (Los ojos de Julia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) ou à présent Sergi Vizcaíno (XP3D), et dans les coproductions internationales de premier rang.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario de son film en 3D, rédigé par Daniel Padró, a pour héroïne une étudiante en psychiatrie nommée Angela qui reste sceptique quant à l'existence d'un monde paranormal. Sur la proposition d'un professeur, elle entreprend avec quatre camarades de classe un voyage à Susurro, un village minier au passé obscur. Les étudiants sont accompagnés par Diana, la grande soeur d'Angela, bien que leur relation soit fort distante depuis les événements tragiques qui les ont irrémédiablement séparées pendant leur enfance. Une fois arrivés à Susurro, sans tenir compte des avertissements reçus, les voyageurs ouvrent un portail vers l'au-delà.

Comme dans El orfanato et Los ojos de Julia, l'actrice principale est une femme blonde, belle et populaire. Il s'agissait dans ces deux films de Belén Rueda ; pour XP3D, c'est Amaia Salamanca (photo) qui a été choisie. Elle aussi est très bien parvenue à rentabiliser au cinéma sa célébrité télévisuelle, bien qu'il lui reste encore à conquérir la reconnaissance de la critique.

Ce film sera le premier long métrage de Sergi Vizcaíno, après plusieurs courts (Tight, El último) et des réalisations pour la télévision (notamment pour les séries Percepciones et Conexiones La Mussara). Commentant l'utilisation du 3D, le réalisateur a souligné qu'il suivra "les personnages dans de vastes et ténébreux souterrains et les transportera vers leurs pires cauchemars".

Le tournage de cette coproduction entre Rodar y Rodar et Antena 3 Films doit durer six semaines et s'effectuer entre Barcelona, Cardona, Caldes de Montbui, El Garraf et Cambrós. XP3D sera prêt pour Noël. Le film sera distribué par Sony Pictures Releasing Espagne.

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.