email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION France / Luxembourg

Drôles d'histoires à La Clinique de l’amour

par 

Drôles d'histoires à La Clinique de l’amour

La coproduction franco-luxembourgeoise La Clinique de l’amour est en tournage dans le Grand Duché depuis le 16 mai. Cette comédie grand public, parodie des feuilletons télévisés hospitaliers, reprend un court réalisé en 1998 par l'acteur/metteur en scène Artus de Penguern, La Polyclinique de l’amour.

C'est le deuxième long métrage de Penguern en tant que réalisateur, après le succès de la comédie Grégoire Moulin (2001). Cet excellent interprète de caractères est surtout connu pour le rôle d'Hipolito dans Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La Clinique se passe dans un établissement tenu par la famille Marchal, à savoir le paterfamilias David Marchal (Michel Aumont) et ses deux fils chirurgiens, John (Penguern) et Michael (Bruno Salomone).

Des complications se présentent quand Michael épouse une belle infirmière qui a nom Priscilla (Helena Noguerra) et que John aime en secret depuis longtemps. Une crise cardiaque, une maîtresse cupide (Natacha Lindinger) et la menace d'un rachat par une société pharmaceutique viennent ajouter du piment à l'intrigue.

Le film, qui s'inspire notamment d'Un poisson nommé Wanda et proposera quelques scènes burlesques dignes du cinéma muet, est conçu pour les publics de tous âges.

“Tout en faisant rire le public, nous voulons qu'il soit vraiment touché par les personnages. Notre objectif est de réaliser une comédie populaire, sensible et poétique", a dit le réalisateur.

La Clinique de l’amour est coproduit par trois sociétés du groupe Iris – Iris Productions (Luxembourg), Iris Films (Belgique) et Drimage (France) – avec les maisons françaises 2425 Film et Litswa.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.