email print share on facebook share on twitter share on google+

PRIX Italie

Nastri d'Argento : Habemus papam mène avec 7 nominations

par 

Nastri d'Argento : Habemus papam mène avec 7 nominations

C'est Habemus papam [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nanni Moretti
fiche film
]
de Nanni Moretti qui mène, avec sept nominations, la course aux Nastri d'Argento 2011, prix attribués par les journalistes de cinéma italiens qui seront remis samedi 25 juin au Théâtre antique de Taormina, en Sicile. Parmi les films qui figurent cette année parmi les finalistes (cinq par catégories), ce sont néanmoins les comédies qui dominent, en particulier Benvenuti al Sud [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Luca Miniero et Nessuno mi può giudicare [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Massimiliano Bruno, avec six nominations chacun. Suivent La Solitude des nombres premiers [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Luca Marinelli
fiche film
]
de Saverio Costanzo, nominé dans cinq catégories, puis avec quatre nominations chacun, Malavoglia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Una vita tranquilla [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claudio Cupellini
fiche film
]
, Vallanzasca - Gli angeli del male [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, 20 sigarette [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et les deux comédies de Paolo Genovese Immaturi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et La banda dei Babbi Natale [+lire aussi :
bande-annonce
Interview Angela Finocchiaro [IT]
Interview Antonia Liskova [IT]
Interview Lucia Ocone [IT]
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pour le prix du réalisateur du meilleur film, Marco Bellocchio (Sorelle mai [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) affronte Saverio Costanzo (La Solitude des nombres premiers), Claudio Cupellini (Una vita tranquilla), Nanni Moretti (Habemus papam) et Pasquale Scimeca (Malavoglia). Le Nastro du meilleur réalisateur débutant met en lice Aureliano Amadei (20 sigarette), Massimiliano Bruno (Nessuno mi può giudicare), Ascanio Celestini (La pecora nera [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Edoardo Leo (18 anni dopo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Alice Rohrwacher (Corpo celeste [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Rohrwacher
fiche film
]
), qui a fait l'unanimité à Cannes.

Le prix de la meilleure actrice dans un premier rôle pourrait aller à Paola Cortellesi, Angela Finocchiaro, Donatella Finocchiaro, Isabella Ragonese ou Alba Rohrwacher, celui du meilleur acteur au duo Claudio Bisio-Alessandro Siani, à Raoul Bova, Kim Rossi Stuart, Toni Servillo ou Emilio Solfrizzi. Pour leurs seconds rôles, ce sont les actrices Carolina Crescentini, Anna Foglietta, Marta Gastini, et Valentina Lodovini, ainsi que le duo formé par Anita Caprioli et l'actrice non-professionnelle Pasqualina Scuncia (Corpo celeste), qui ont été élues finalistes. Du côté des acteurs nominés pour des seconds rôles, les candidats au prix sont Giuseppe Battiston, Giorgio Colangeli, Geppy Gleijeses, Ricky Memphis, Maurizio Mattioli et Rocco Papaleo.

Dans la catégorie producteurs, ce sont les géants Medusa et Cattleya (Benvenuti al Sud) qui s'affrontent, ainsi que Pietro Valsecchi (Che bella giornata [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Nanni Moretti et Domenico Procacci (Habemus papam), le trio Corsi-Romoli-Bonivento (20 sigarette) et Fabrizio Mosca (Una vita tranquilla ; Into Paradiso [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

Le Nastro de l'année ira au film sur l'unité italienne Noi credevamo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mario Martone
interview : Mario Martone
fiche film
]
de Mario Martone (déjà lauréat de sept David de Donatello 2011 – lire l'info). Le Nastro européen sera décerné au Français Michel Piccoli pour son habile interprétation dans Habemus papam. Les candidats au titre de meilleur film européen sont enfin Another Year [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mike Leigh
fiche film
]
de Mike Leigh, Le Discours d'un roi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tom Hooper
fiche film
]
de Tom Hooper, In un mondo migliore [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Susanne Bier, Potiche [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de François Ozon et Uomini di Dio [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Beauvois
fiche film
]
de Xavier Beauvois.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.