email print share on facebook share on twitter share on google+

FESTIVALS Suède

Un concours pour les réalisatrices, avec 500 000 € en jeu

par 

Un concours pour les réalisatrices, avec 500 000 € en jeu

Si vous êtes une réalisatrice n'ayant pas plus de deux longs métrages à votre actif et que présentez un excellent projet déjà assorti d'un scénario, d'un bugdet et d'un calendrier, le Festival international de Stockholm pourrait vous remettre jusqu'à 500 000 € pour vous aider à finir le film d'ici un an.

Cette nouvelle bourse à destination des femmes, créée par le festival et lancée au dernier Festival de Cannes, est soutenue par Telia communications, par les services aux productions Dagsljus et Cinepost, par le distributeur NonStop Entertainment et par l'Institut du cinéma de Suède.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Ce programme va durer trois ans, donc nous pourrons dans le meilleur des cas soutenir trente réalisatrices, a expliqué le directeur du festival, Git Scheynius. Après leur premier film, elles ont souvent du mal à donner vie à leur deuxième ou troisième long : la part des femmes est de 30%, contre 70% pour les hommes".

Un comité de sélection, présidé par Lars G Lindström de l'Institut, Scheynius et le programmateur du festival, George Ivanov, va désigner entre cinq et dix projets, puis un autre jury choisira le gagnant et les autres candidats obtiendront une aide au développement pouvant aller jusqu'à 27 000 €.

Le projet vainqueur sera annoncé lors de la cérémonie de remise des prix du festival, le 19 novembre. Le film une fois fini sera projeté en avant-première mondiale à l'édition 2012 de l'événement. NonStop Entertainment distribuera le film dans huit pays.

Une étude récente de l'Institut du cinéma de Suède a confirmé qu'en 2010, les réalisateurs ont représenté 70% du marché et les femmes 30%. Les scénaristes-femmes sont encore moins nombreuses, mais le nombre de productrices est en augmentation (40% de tous les producteurs).

Le ministère de la Culture a accordé 800 000 € pour les trois prochaines années pour permettre à l'Institut et l'Université de Stockholm de poursuivre ces études sur la parité dans le secteur et proposer des solutions aux disparités. Le premier rapport sera publié au Festival international de Göteborg de l'année prochaine.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.