email print share on facebook share on twitter share on google+

Alabama Monroe (The Broken Circle Breakdown)

par 

- Après La Merditude des choses, Félix Van Groeningen revient avec un mélo déchirant adapté d’une pièce de théâtre.

Alabama Monroe (The Broken Circle Breakdown)

Le réalisateur flamand Félix Van Groeningen revient sur les écrans avec un mélo déchirant, Alabama Monroe (The Broken Circle Breakdown) [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Felix van Groeningen
interview : Felix Van Groeningen
interview : Felix Van Groeningen
festival scope
fiche film
]
. Alors que tout les oppose, Elise et Didier tombent follement amoureux l’un de l’autre. Ils se marient, ont un enfant, et vivent heureux, en harmonie. Harmonie des contraires, il est joueur de banjo, elle tient un salon de tatouage ; il est athée mais a la tête dans les nuages, elle porte sa croix dans le dos mais a les pieds sur terre. Jusqu’à ce que la maladie de la petite Maybelle vienne saccager cette belle harmonie. Chacun devra lutter avec ses armes, la foi pour l’une, la musique pour l’autre. Comme dans une sorte de suite à La Guerre est déclarée [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Valérie Donzelli (on retrouve Elise et Didier non pas pendant mais après l’épreuve), le sort menacé du fruit de leurs entrailles va venir faire vaciller l’équilibre fragile de leur couple. Mais quand l’un est une comédie brillamment dramatique, l’autre assume pleinement sa nature de mélodrame. La force avec laquelle les deux acteurs principaux incarnent leurs personnages contribue à densifier l’émotion. Verle Baetens (découverte dans les séries à succès Sara et Code 37) y est remarquable, et quant à Johan Heldenbergh, il insuffle avec justesse la force de son vécu dans cette histoire inspirée de sa propre vie, qu’il a d’abord adaptée avec succès pour la scène, puis pour le cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Derrière la caméra, on retrouve Felix Van Groeningen, sur lequel le cinéma flamand peut compter pour séduire cinéphiles et grand public, ce qu’il avait réussi à faire avec son précédent film La Merditude des Choses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Felix van Groeningen
fiche film
]
, chouchou surprise lors de sa présentation à Cannes, et succès public en Belgique.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.