email print share on facebook share on twitter share on google+

INDUSTRIE France

1er semestre : production stable et investissements en baisse

par 

- 114 longs métrages ont été produits de janvier à juin, mais les financements ont reculé de 10,4%

1er semestre : production stable et investissements en baisse

Après un début d'année inquiétant (lire la news), la production cinématographique française a retrouvé son rythme de croisière en volume selon les statistiques du CNC. 114 longs métrages ont été agréés du 1er janvier au 30 juin (contre 113 pour la même période 2013) : 87 films d'initiative française (FIF) et 27 coproductions minoritaires. En revanche, après une baisse de 7,2 % sur l'année 2013 (article), les investissements ont continué à reculer de 10,4 % à 409,18 M€ au premier semestre 2014, soit le niveau le plus bas depuis 10 ans : 330,87 M€ pour les FIF (-12,9 %) et 78,31 M€ pour les coproductions à majorité étrangère (+2,2 %).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le devis moyen des FIF est donc logiquement en diminution à 3,8 M€ (contre 4,37 M€  au premier semestre 2013). A noter que 22 FIF ont été produits avec un budget de plus de 5M€ (dont 7 à plus de 10M€ et 1 à plus de 30M€) et 65 avec un devis inférieur à 4M€ (dont 31 à moins de 1M€), la tranche de 4 à 5 M€ étant totalement désertée (probablement une conséquence d'une des obligations d'acquisition de Canal+ qui doit consacrer au moins 17% de ses préachats d'oeuvres d'expression originale française à des films dont le devis est inférieur ou égal à 4M€). A signaler aussi le net reflux des investissements étrangers dans les FIF (-22,5 %, à 28,08 M€).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.