email print share on facebook share on twitter share on google+

OSCARS 2015 Espagne

Monzón, Marqués-Marcet et Trueba se disputent la candidature espagnole aux Oscars

par 

- El niño, 10.000 km et Vivir es fácil con los ojos cerrados sont les trois finalistes annoncés par l'Académie du cinéma pour représenter l'Espagne pour les nominations à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère

Monzón, Marqués-Marcet et Trueba se disputent la candidature espagnole aux Oscars
10.000 km de Carlos Marqués-Marcet

L'Académie du cinéma d'Espagne a annoncé les trois finalistes parmi lesquels sera choisi le candidat national pour les nominations à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. Le choix de ses membres s'est porté sur : un film de genre raffiné capable de séduire le public comme la critique (El niño [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Monzón
fiche film
]
), un premier film indépendant qui a un pied en Espagne et un aux États-Unis (10.000 km [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlos Marques-Marcet
fiche film
]
) et le grand gagnant aux derniers Goya (la comédie douce-amère Vivir es fácil con los ojos cerrados [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ces deux prochaines semaines, ces trois films, réalisés respectivement par Daniel Monzón, Carlos Marqués-Marcet et David Trueba, vont se disputer l'honneur d'aller défendre les couleurs de l'Espagne outre-Atlantique. Le verdict de l'Académie espagnole sera rendu le 25 septembre. 

Alors qu'El niño joue encore dans les salles (c'est même le champion du box-office du moment, avec 7,5 millions d'euros de recettes en dix jours d'exploitation), 10.000 km et Vivir es fácil con los ojos cerrados ne sont plus à l'affiche.

Le choix de 10.000 km parmi les trois finalistes est celui qui surprend le plus – surtout qu'il passe devant des films du calibre de La isla mínima [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alberto Rodríguez
fiche film
]
d'Alberto Rodríguez –, mais l'Académie espagnole a manifestement voulu miser sur cette histoire d'amour à distance mise en scène par un très jeune réalisateur catalan parce qu'il réside à Los Angeles. En effet, l'influence du cinéma américain sur son film, le fait qu'une partie de la production ait été financée à Hollywood et le fait que le film ait déjà un distributeur états-unien pourraient être des atouts.

À la fin du mois, l'Académie annoncera quel film aura la possibilité de briser le mauvais sort qui frappe le cinéma espagnol depuis dix ans : en effet, cela fait une décennie qu'aucune production ibérique ne s'est inscrite parmi les cinq titres nominés pour l'Oscar du meilleur film étranger.

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.