email print share on facebook share on twitter share on google+

VENISE 2015 Orizzonti

A War : les conséquences d'un choix difficile

par 

- VENISE 2015 : Tobias Lindholm, le scénariste de La Chasse de Thomas Vinterberg, présente son 3ème long-métrage

A War : les conséquences d'un choix difficile
Pilou Asbæk et Tuva Novotny dans A War

"Prenez soin les uns des autres", dit, via Skype, un soldat danois qui vient d'être évacué en Angleterre à ses camarades encore stationnés en Afghanistan, dans la zone d'Adam Kala, au sud de Kaboul. C'est pour sauver sa vie et celles de ses compagnons que leur commandant, Claus M. Pedersen (Pilou Asbæk), a pris une décision drastique lors d'une attaque des Talibans pendant une patrouille de routine : sans aucune confirmation visuelle (ou PID dans le jargon militaire), il a ordonné le bombardement de la zone 6, considérée comme une zone civile. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

A War [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Tobias Lindholm
fiche film
]
, projeté à la Mostra de Venise dans la section Orizzonti, est le 3ème long-métrage de Tobias Lindholm en tant que réalisateur après R [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et A Hijacking [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tobias Lindholm
fiche film
]
, mais on le connaît aussi pour les scénarios des deux derniers films de Thomas Vinterberg, Submarino [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thomas Vinterberg
fiche film
]
(2010) et La Chasse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thomas Vinterberg
interview : Thomas Vinterberg
fiche film
]
(2012 - nominé aux Oscars), et il a également signé celui du prochain : The Commune [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thomas Vinterberg
fiche film
]
(sortie en 2016). Sa grande capacité pour ce qui est d'analyser les sentiments humains et les réactions à des situations de haute tension psychologique est également évidente dans A War : le commandant Pedersen est en effet partagé entre la nécessité d'obéir aux règles militaires, sa responsabilité vis à vis de ses hommes et des civils afghans, et son désir de retourner chez lui retrouver sa femme (Tuva Novotny) et ses trois enfants. 

Pendant les 70 premières minutes, il alterne entre des scènes tournées dans le camp militaire et des moments passés en famille au Danemark, mais quand Pedersen est accusé d'avoir causé la mort de 11 civils, l'action ne quitte plus son pays, où va bientôt commencer son procès. Il s'agit maintenant de défendre et protéger sa propre famille. Cependant la question est posée : Claus a-t-il agi au mieux où la folie de cette guerre lui a-t-elle trop troublé l'esprit, comme le suggère son meilleur ami et collègue Najib ?

Avec un réalisme implacable, Lindholm dirige dans ce film, face aux excellents Asbæk et Novotny, de véritables soldats et réfugiés afghans.

A War a été produit par René Ezra et Tomas Radoor pour Nordisk Film Production A/S avec le soutien de l'Institut du cinéma du Danemark et en association avec DR, Nordisk Film & TV Fond et StudioCanal. La sortie danoise du film est imminente, puisque Nordisk Film Distribution A/S l'a fixée au 10 septembre.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.