email print share on facebook share on twitter share on google+

VENISE 2016 Hors-compétition

Amir Naderi montre Monte à la Mostra

par 

- Ce film du grand cinéaste iranien coproduit par l’Italie, les États-Unis et la France se passe dans l’Italie de 1350. En 2014, il avait participé au Marché Gap-Financing de Venise

Amir Naderi montre Monte à la Mostra
Monte d'Amir Naderi

Le grand cinéaste iranien Amir Naderi (Vegas) va recevoir à l’occasion de la 73e Mostra de Venise (31 août-1er septembre 2016) le Prix Jaeger-LeCoultre Glory to the Filmmaker, dédié aux personnalités qui ont marqué de manière particulièrement originale le cinéma contemporain. La remise du trophée aura lieu le 5 septembre et sera suivie par la projection Hors-compétition de son nouveau film, Monte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, en avant-première mondiale.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Monte est une coproduction italo-franco-américaine qui a rassemblé Citrullo International, Zivago Media, Cineric, Ciné-Sud Promotion et KNM, en collaboration avec Rai Cinema et avec le soutien de la Direction générale Cinéma du Ministère de la Culture italien, d’IDM - Commission du film du Haut-Adige et de la Commission du film Frioul-Vénétie julienne. Ce titre est le premier que Naderi ait tourné en Italie (dans les montagnes du Haut-Adige et du Frioul).

Ce récit transalpin, situé en 1350, a pour héros un homme qui tente de ramener la lumière du soleil dans son village, où sa famille peine à rester en vie du fait de l’obscurité. Monte, interprété par Andrea Sartoretti et Claudia Potenza, a participé à l’édition 2014 du Marché du Gap-Financing de Venise et du programme Venice Production Bridge.

"Amir Naderi a contribué de manière décisive à la naissance du Nouveau cinéma iranien, dans les années 1970 et 1980, a commenté le directeur de la Mostra, Alberto Barbera. La dernière demi-heure de Monte constitue une sorte de synthèse de tout son cinéma, qui se fait la métaphore bigger than life de la lutte pour survivre – aux frontières, à la coercition et aux outrages qui rendent parfois la vie humaine misérable”.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.