email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION Roumanie

Constantin Popescu est en postproduction avec Pororoca

par 

- Le film mettant en scène Bodgan Dumitrache dans le rôle principal parle d’un évènement dramatique qui bouleverse la vie d’une famille

Constantin Popescu est en postproduction avec Pororoca
Bogdan Dumitrache dans Pororoca

Sept ans après Principles of Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Constantin Popescu
fiche film
]
, le gagnant du prix du Meilleur réalisateur au Festival international du film de Transylvanie de 2010, Constantin Popescu est sur le point de terminer la postproduction de son drame familial, Pororoca [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Constantin Popescu
fiche film
]
. Le film, une production de Scharf Film, coproduite par Irrévérence Films (France), est produit par Liviu Mărghidan, qui est aussi le directeur de la photographie. La postproduction devrait être terminée dans deux mois.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par Popescu, le scénario raconte l’histoire de Tudor et Cristina, un couple marié qui mène une vie de famille heureuse avec leurs deux enfants, Maria et Ilie. Un jour, Tudor emmène les enfants au parc et les quitte du regard l’espace d’une seconde. Cela sera suffisant pour qu’un évènement change leur vie de famille pour toujours. Les rôles principaux sont interprétés par Bogdan Dumitrache (Mère et Fils [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Calin Peter Netzer
festival scope
fiche film
]
), Iulia Lumânare, Constantin Dogioiu, Elvira Deatcu, Dragoş Olaru et Ioana Flora.

Le projet, qui a coûté 700 000 €, a principalement été tourné à Bucarest, en cinquante jours entre juin et octobre 2016. Pororoca a reçu approximativement 210 000 € du Centre national du cinéma roumain ainsi qu’une aide financière de la part de la compagnie française CNC et Eurimages.

Lorsque l’on demande au réalisateur d’expliquer la raison pour laquelle il a intitulé son film d’après un phénomène naturel dévastateur d’Amazonie, celui-ci répond : ‘’certaines personnes ne peuvent vivre sans réponse. J’ai choisi ce titre parce que Tudor, le personnage principal, a une forte personnalité et sa quête est en quelque sorte aussi puissante que ce phénomène.’’ Le réalisateur a également ajouté que son projet explore le sentiment de culpabilité. ‘’C’est la manière dont les personnages tentent de communiquer quand la communication semble apparemment impossible qui m’a donné l’envie de travailler sur cette histoire’’ conclut-il.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.