email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION Norvège

Erik Poppe prépare un film sur la tragédie d’Utøya de 2011

par 

- Après le blockbuster sur la Seconde Guerre mondiale The King’s Choice, le réalisateur norvégien va revenir sur le massacre commis le 22 juillet 2011 par Anders Behring Breivik sur l’île d’Utøya

Erik Poppe prépare un film sur la tragédie d’Utøya de 2011
Le réalisateur Erik Poppe

Après le blockbuster sur la Seconde Guerre mondiale The King’s Choice [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Erik Poppe
fiche film
]
, nominé pour le nombre record de 12 Amandas du cinéma norvégien, Erik Poppe va revenir sur un autre événement historique, plus récent : l’effroyable attaque terroriste qui a frappé, le 22 juillet 2011, l’île d’Utøya, près d’Oslo. Le tournage de ce nouveau film, qui s’intitule U - July 22 [+lire aussi :
critique
interview : Erik Poppe
fiche film
]
, commencera le 5 septembre.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce jour-là, après une attaque en pleine capitale, le fanatique d’extrême-droite Anders Behring Breivik est arrivé à Utøya, sur le lac de Tyrifjorden, par ferry. À 17h22, il a commencé à tirer à vue les jeunesses socialistes réunies sur l’île pour un camp d’été. Quand l’a police l’a arrêté, à 18h27, il avait fait 69 morts parmi les participants, plus 66 blessés. Il a ensuite été condamné à la peine maximale pour actes terroristes : 21 ans de réclusion.

Le synopsis du film annonce : “Douze minutes avant que le premier coup de feu ne se fasse entendre à Utøya, nous faisons la connaissance de Kaja, 18 ans, ainsi que sa jeune soeur et ses amis au camp. Ils sont tous très préoccupés par ce qui vient de se passer à Oslo. Le sentiment de sécurité qu’ils ont dans ce lieu idyllique va vite être brisé à jamais : pendant 72 minutes, c’est la panique générale. On suit Kaja minute par minute tandis qu’elle tente de s’échapper. Elle va perdre sa soeur et en essayant de la retrouver, elle va rencontrer d’autres jeunes avec d’autres stratégies pour tenter de survivre. Certains y arriveront, d’autres non”. 

Le film, dont le budget est de 2,8 millions d’euros, est produit par Finn Gjerdrum et Stein B Kvae pour Paradox Rettigheter. Cela fait deux ans déjà que Poppe travaille sur le scénario avec Siv Rajendram Eliassen et Anna Bache-Wiig. Les personnages fictionnels qu’ils ont créés pour relater la tragédie d’Utøya du point de vue des jeunes seront incarnés principalement par des acteurs non-professionnels ou du moins inconnus, pour que le film soit plus réaliste. L’Institut du cinéma de Norvège contribue à la production pour 600 000 euros. 

“Le film part d’interviews de fond conduites avec les survivants. Nous allons essayer d’identifier et décrire les émotions et dliemmes des jeunes qui étaient à Utøya le plus directement possible, en montrant comment ils ont fait de leur mieux pour veiller les uns sur les autres, dans une situation où il était difficile de ne pas perdre les pédales. Des témoins des faits participeront au projet, pour lui donner davantage de crédibilité et nous permettre de recréer les événements comme ils se sont produits”, ont expliqué Poppe et ses collègues à l’Institut.

The King’s Choice a fait 713 276 entrées dans son pays en 2016, s’arrogeant le sommet du classement annuel. Il a été cité 12 fois pour les nominations aux Amandas du cinéma norvégien, notamment dans les catégories meilleur film, meilleure mise en scène et meilleur acteur dans un second rôle (deux nominations dans cette catégorie). Les gagnants seront annoncés le 19 août au Festival international du film de Norvège de Haugesund. L’épopée historique a été sélectionnée à Berlin dans la section Panorama et nommé Meilleur film norvégien de 2016 par l’Association des critiques norvégiens. 

Un autre film sur les actes meurtriers de Breivik, de production suédoise, est en cours de réalisation, mais Reconstructing Utøya de Carl Javér inclut aussi l’attaque d’Oslo qui a précédé le massacre d’Utøya : vêtu d’un faux uniforme de policier, Breivik a en effet fait exploser une bombe de 950 kg devant le Ministère de la Justice et de la Police, faisant sept morts et plus de 15 blessés (lire l’article). Ce film va suivre cinq survivants à la tragédie d’Utøya tandis qu’ils reviennent sur la terrible expérience, décrivent comment ils s’en sont sortis et se remémorent les faits en dirigeant un groupe de 12 jeunes pour les reconstituer. Reconstructing Utøya est produit par Fredrik Lange pour Vilda Bomben, en coproduction avec la société norvégienne Polarfox.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.