email print share on facebook share on twitter share on google+

OSCARS 2018 Israël

Israël envoie de ce pas Foxtrot sur la route des Oscars

par 

- Le film de Samuel Maoz, récompensé d’un Lion d’argent à Venise, a été élu pour représenter le pays dans la course aux nominations pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère 2018

Israël envoie de ce pas Foxtrot sur la route des Oscars
Foxtrot de Samuel Maoz

Comme il vient d’obtenir le prix du meilleur film aux Ophir du cinéma israélien, Foxtrot [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Samuel Maoz
fiche film
]
, de Samuel Maoz, représentera le pays à Hollywood, dans la course aux nominations pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Israël est le seul pays qui sélectionne automatiquement le gagnant de ses prix de cinéma nationaux comme candidat officiel aux Academy Awards. Foxtrot a devancé In Between [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maysaloun Hamoud
fiche film
]
, Scaffolding [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matan Yair
fiche film
]
, Doubtful [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Longing [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Savi Gabizon
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Foxtrot est la suite que donne Maoz à son premier long-métrage, Lebanon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Lion d’or à Venise en 2009. Il suit dans le film deux générations d’hommes israéliens : un père (Lior Ashkenazi, Ophir du meilleur acteur pour ce rôle) qui se rend compte qu’il n’a pas surmonté les traumatismes vécus pendant son service militaire et doit par ailleurs sauver son mariage, et son fils soldat (Yonatan Shiray), qui veille sur un poste de contrôle isolé.

Le film a été encensé par la critique à la dernière Mostra de Venise, où il a remporté un Lion d'argent et le Grand prix du jury, avant de rallier Telluride. De retour en Israël, il a suscité une controverse, le ministre de la Culture Miri Regev l’ayant publiquement attaqué pour “fausse représentation des forces israéliennes”. L’Académie ne s’est toutefois pas laissé impressionner et elle a élu Foxtrot meilleur film de l’année pour ses images artistiques et magnifiques, et pour le drame humain poignant qu’il propose.

Foxtrot est une coproduction franco-germano-suisso-israélienne de Pola Pandora Filmproduktions, Spiro Films, ASAP Films et KNM, en coproduction avec Bord Cadre Films et Arte France Cinéma. Le film a été produit par les Israéliens Eitan Mansuri (The Congress [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Jonathan Doweck, ainsi que Marc Baschet, Viola Fügen, Čedomir Kolar, Jamal Zeinal Zade, Michel Merkt et Michael Weber de The Match Factory, via son label production Pola Pandora. Sony Pictures Classics en a acheté les droits.

Israël a été nominé dix fois aux Oscars (son dernier film à être nominé pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère était Footnote, également interprété par Ashkenazi), mais le pays n’a jamais gagné, ce qui en fait le plus fréquent perdant dans cette catégorie à ce jour.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.