email print share on facebook share on twitter share on google+

BUSAN 2017

Un beau contingent européen s’en va à Busan

par 

- La 22e édition du festival sud-coréen va accueillir les avant-premières mondiales et internationales de plusieurs titres européens

Un beau contingent européen s’en va à Busan
La Promesse de l'aube de Eric Barbier

Le 22e Festival international de Busan  (12-21 octobre), de nouveau principalement dédié au cinéma asiatique, réserve tout de même une place de choix à la production européenne.

La section Cinéma du monde propose en avant-première mondiale la coproduction franco-belge La Promesse de l’aube [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui est le cinquième long-métrage d’Éric Barbier et réunit Pierre Niney et Charlotte Gainsbourg,. À partir du roman de Romain Gary, le film retrace l’enfance de l’auteur en Pologne, son adolescence à Nice, sa vie d’étudiant à Paris, sa formation d’aviateur et ses périples de temps de guerre entre la France, l’Angleterre et l’Afrique. Une autre coproduction entre la France et la Belgique encore inédite est au programme : Carbone [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Olivier Marchal, où un homme ordinaire (joué par Benoît Magimel) qui risque de perdre son entreprise monte une escroquerie qui va devenir le cambriolage du siècle. Zaza Urushadze présente son nouveau film, The Confession [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 (Géorgie/Estonie), qui suscite beaucoup d’impatience après le succès de Tangerines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Le film a pour personnage un ancien metteur en scène de cinéma qui commence une nouvelle vie comme prêtre dans un petit village des montagnes géorgiennes. En tout, la section accueille 34 (co)productions européennes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans la section Flash Forward, le public va découvrir en avant-première mondiale Bitter Flowers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Meys
fiche film
]
d’Olivier Meys, une coproduction sino-franco-suisso-belge sur une Chinoise qui tente sa chance à Paris, et Upside Down [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 du Portugais Hugo Martins, sur deux jeunes gens très affectés par la crise financière dans le pays. The Man with the Magic Box [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Bodo Kox (Pologne/Italie),  Under the Family Tree [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Constanze Knoche (Allemagne/Pologne), Poison – The Land of Fires [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Diego Olivares (Italie) et Goliath [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dominik Locher
fiche film
]
 de Dominik Locher (Suisse) vont être projetés en avant-première internationale dans cette section, riche en titres européens. Tous ces films sont éligibles pour le Prix du public Busan Bank.

D’autres avant-premières mondiales de films européenns sont prévues dans la section Grand angle, notamment celle d’Hugo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Wojciech Klimala (Pologne). Les festivaliers vont aussi pouvoir apprécier plusieurs spécimens intéressants de coproductions euro-asiatiques, par exemple A Free Man [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d’Andreas Hartmann (Allemagne/Japon), Letters [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Jéro Yun et Marte Vold (Corée du Sud/Norvège) et In the Claws of a Century Wanting [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Jewel Maranan (Philippines/Allemagne/Qatar).

Le festival accueille également le Marché du film asiatique (14-17 octobre), où des professionnels du monde entier vont avoir une chance d’établir des ponts entre leurs différents pays (lire l’article sur le stand Europe! Umbrella de l’EFP-European Film Promotion).

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.