email print share on facebook share on twitter share on google+

FESTIVALS Italie

Le cinéma de recherche à l’honneur au Festival Filmmaker de Milan

par 

- L’édition 2017 de l’événement milanais va s’ouvrir ce 1er décembre sur la projection de L’Atelier. Au programme : 103 films dont 21 en avant-première mondiale et 20 en avant-première italienne

Le cinéma de recherche à l’honneur au Festival Filmmaker de Milan
L’Atelier de Laurent Cantet

L’édition 2017 du Festival international Filmmaker de Milan va commencer vendredi 1er décembre avec en ouverture L’Atelier [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Cantet
fiche film
]
 de Laurent Cantet (Palme d’or 2008 pour Entre les murs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carole Scotta
interview : Laurent Cantet
fiche film
]
), un titre admiré à Cannes en mai dans la section Un Certain Regard (sortie italienne l’année prochaine avec Teodora Film). Jusqu’au 10 décembre, l’Espace Oberdan de Milan ainsi que l’Arcobaleno Film Center et la Casa del Pane vont accueillir les films de la compétition internationale et des sections Perspectives, Hors-compétition et Rétrospectives, soit en tout 103 titres, dont 21 seront projetés en avant-première mondiale et 20 en avant-première italienne.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’événement met comme toujours le cinéma documentaire à l’honneur, et plus généralement le cinéma de recherche. Onze films ont été sélectionnés en compétition internationale, dont les titres français L'Assemblée [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mariana Otero (en présence de la réalisatrice), Paris est une fête [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sylvain George
fiche film
]
de Sylvain GeorgeL’Héroïque lande. La frontière brûle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval et I Pay for Your Story [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de l’Américain d’origine polonaise Lech Kowalski, qui aura aussi à ses côtés ses compatriotes J.P. Sniadecki et Joshua Bonnetta avec El mar la mar ainsi que Lee Anne Schmitt avec Purge This Land. Dans Tiefenschärfe, Alex Gerbaulet et Mareike Bernien abordent les crimes de nature xénophobe commis au début des années 2000 par le NSU, la cellule terrorisme néonazie allemande. Le programme est complété par Ta peau si lisse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Denis Côté
fiche film
]
du Québecois Denis Côté (coproduit avec la Suisse et la France), le “documentaire de SF” The Secret Sharer de Filippo Ticozzi, Ab Ovo de Luca Ferri, également de production italienne, et Dragonfly Eyes du Chinois Xu Bing.

Hors-compétition, le public pourra voir notamment Séance (2014) et le tout récent Whipping Zombie de Yuri Ancarani, Mrs Fang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Wang Bing, Léopard d’or cette année au Festival de Locarno, deux films par des Italiennes, Santa Fe de Lara Fremder et Lady Oscar de Monica Stambrini, If I Think of Germany at Night [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Romuald Karmakar, et L’Usine de rien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pedro Pinho
fiche film
]
du Portugais Pedro Pinho.

La rétrospective de Filmmaker 2017 est dédiée au maestro Alberto Grifi, pour “avoir cherché à consolider le lien entre ses travaux et les traces vives et présentes qu’il laisse sur ce qu’est le métier de réalisateur aux nouvelles générations”, a dit le directeur du festival, Luca Mosso. Parmi les invités de cette édition, une place toute spéciale sera faite au cinéaste français Alain Cavalier, 86 ans, connu du public transalpin, en particulier pour Thérèse.

Selon sa tradition, qui est de conclure les festivités sur un film italien, Filmmaker sera clôturé par la projection de Nato a Casal di Principe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bruno Oliviero, dévoilé en septembre à la Mostra de Venise. 

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.