email print share on facebook share on twitter share on google+

PRIX France

Le prix IFCIC pour Maneki Films

par 

- La structure pilotée par Didar Domehri gagne le trophée 2017 récompensant une jeune société de production indépendante

Le prix IFCIC pour Maneki Films
La productrice Didar Domehri

Distinguant une jeune société de production indépendante, le 14e prix IFCIC décerné par l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles a été attribué pour 2017 à Maneki Films, une structure fondée et dirigée par Didar Domehri.

Après avoir été directrice des ventes chez Films Distribution de 2001 à 2009, Didar Domehri est passée à la production en créant la société parisienne Maneki Films et le label Full House. Comptant désormais une dizaine de longs métrages à son actif, elle a notamment produit Bang Gang (Une histoire d'amour moderne) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eva Husson
fiche film
]
 d'Eva Husson et vient de boucler le tournage du nouveau long de la cinéaste : Les Filles du Soleil (lire l'article). Sa filmographie inclut également El Presidente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Santiago Mitre
fiche film
]
 de Santiago Mitre (découvert à Cannes, au Certain Regard, et qui sera distribué en France 3 janvier prochain par Memento Films), mais aussi des longs métrages signés entre autres Laurent CantetPablo Trapero et Wang Xiaoshuai. Pour mémoire Didar Domehri a aussi été désignée cette année Producer on the Move de l'European Film Promotion.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Maneki Films succède au palmarès du prix IFCIC à TS Productions (2004), Les Productions du Trésor (2005), Elia Films (2006), La Mouche du Coche (2007), les Films du Poisson (2008), 2.4.7. Films (2009), The Film (2010), Origami Films (2011), Lionceau Films (2012) et Dharamsala (2013), Lilies Films (2014), CG Cinéma (2015) et Les Films du Bélier.

L’IFCIC est un établissement chargé de contribuer au développement des industries culturelles en facilitant l’accès des entreprises du secteur au financement bancaire. Grâce à des fonds dotés par les pouvoirs publics, l’IFCIC garantit notamment les crédits bancaires octroyés aux producteurs d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles, aux industries techniques et aux exploitants de salles. Au 31 décembre 2016, l’encours des crédits octroyés ou garantis atteignait plus de 1 milliard d’euros.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.