email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION Spain / Hungary

Mar Targarona boucle El fotógrafo de Mauthausen

par 

- Le tournage de ce film sur l’Holocauste réalisé et produit par la Catalane, avec dans le rôle principal un Mario Casas tout fin, s’est achevé le 22 décembre

Mar Targarona boucle El fotógrafo de Mauthausen
Mar Targarona et Mario Casas sur le tournage d'El fotógrafo de Mauthausen

À Hollywood, on dit que les pertes de poids drastiques pour un rôle font gagner des prix aux acteurs. Cela vaudra peut-être pour Mario Casas aux Goya, car il a dû perdre douze kilos pour se mettre dans la peau de Francesc Boix, connu comme “le photographe de Mauthausen”, au centre du nouveau film de la Catalane Mar Targarona. Le tournage de ce long-métrage s’est achevé le 22 décembre après huit semaines de travail entre la province de Barcelone et Budapest. La troupe du film comprend aussi Alain Hernandez, Macarena Gomez et Richar Von Weyden.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

El fotógrafo de Mauthausen, qui s’inspire de faits vrais romancés pour l’écran par Alfred Perez-Fargas et Roger Danés, raconte comment, aidé par des prisonniers espagnols à la tête de l’organisation clandestine de Mauthausen, Francesc Boix, anciennement employé dans un laboratoire photographique, va risquer sa vie pour exfiltrer des négatifs qui dévoileront au monde les atrocités commises par les nazis dans l’enfer du camp de concentration autrichien. Les photographies que son groupe et lui sont parvenus à sauver ont été déterminantes pour condamner les hauts responsable nazis pendant le Procès de Nuremberg de 1946, où Boix était le seul Espagnol présent au banc des témoins.

Targarona, productrice d’El cuerpo et El orfanato, réalisatrice de Secuestro, explique : “J’ai été émue en prenant connaissance de l’histoire de Francesc Boix et des 7000 républicains détenus à Mauthausen, un épisode peu connu en Espagne. Ça fait quelque chose de voir Boix témoigner au Procès de Nuremberg et indiquer les bourreaux, démontrant, preuves à l’appui, qu’ils savaient bel et bien ce qui se passaient dans les camps. C’est un exemple historique de cas où les méchants ont été portés devant les tribunaux grâce au courage d’une poignée d’hommes. À travers ce film, je souhaite rendre hommage à ces héros et à toutes les victimes de Mauthausen.”

El fotógrafo de Mauthausen est produit par Rodar y Rodar, We Produce 2017 AIE et Filmteam, avec la participation de TVETV3, de l’ICAA et de l’ICEC. En Espagne, le film sera distribué par Filmax. Ses ventes internationales seront assurées par Film Factory Entertainment.

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.