email print share on facebook share on twitter share on google+

FILMS Pologne

Critique : Panic Attack

par 

- Le premier long-métrage du Polonais Pawel Maslona est une comédie grinçante qui mêle plusieurs intrigues, prouvant que plus on est de fous, plus on rit

Critique : Panic Attack
Dorota Segda dans Panic Attack

Après son court-métrage Magma et Demon [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de feu Marcin Wrona (qu’il a co-scénarisé), les critiques comme ses pairs attendaient avec impatience le premier long-métrage du Polonais Paweł Maslona, 34 ans. Celui-ci, intitulé Panic Attack [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Pawel Maslona
fiche film
]
, est une comédie sombre, endiablée et élégante qui dépasse toutes les attentes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film fait faire au spectateur la connaissance de tout un éventail de personnages qui font face soit à une grosse crise, soit à un moment qui va changer leur vie. Il y a par exemple une future mariée à la grossesse très avancée qui est obsédée par l'idée d'avoir un mariage parfait et un accouchement itou, une écrivaine à succès en début de quarantaine qui sent que son horloge biologique fait entendre son tic-tac un peu trop fort, un “gamer” qui joue contre la mauvaise personne, un couple marié assis dans un avion à côté d’un type agaçant, une bande de pré-ados qui goûtent à la fumette et une fille qui se montre dans des vidéos porno en direct. Les personnages sont vivants, drôles, énervants juste ce qu’il faut, mais surtout, et c’est ce qui compte le plus, on se rapporte bien à eux, ce qui est une réussite pour le réalisateur et ses co-scénaristes, les comédiens Bartlomiej Kotschedoff et Aleksandra Pisula (le gamer et l’actrice porno, qui dans le film sont frère et soeur). Le trio de scénaristes brille par son sens de l’observation et de la satire des problèmes des pays riches, quoiqu’ils les dépeignent avec plus de compréhension que de vitriol. Les boutades et intrigues du film n’ayant pas pour référence la politique ou la culture polonaise, l’humour du film est compréhensible et plaisant pour les publics de tous les pays – ce qui est rare pour une comédie du cru. Panic Attack a beaucoup été comparé au long-métrage d’anthologie Les Nouveaux Sauvages [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, de Damien Szifron. Il est plus réaliste, et structuré différemment, mais il propose effectivement, comme le film argentin, un tableau réussi des désirs et besoins de la société dans laquelle il s’inscrit. Les intrigues de Panic Attack se mêlent mais contrairement à ce qu’on trouve dans d’autres films à histoires multiples, comme le classique de Noël Love Actually [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, pour n’en citer qu’un, ces récits ne se déploient pas en parallèle : ce n’est qu’à la fin du film que le public peut en relier tous les éléments et voir comment les personnages se rapportent les uns aux autres, ce qui donne au film un aspect ludique et stimulant pour l’esprit.

Maslona est un réalisateur très méticuleux qui excelle dans la mise en scène de chaque séquence et dans la direction de tous ses acteurs (Magdalena Poplawska, qui joue l’écrivaine, a d’ailleurs gagné un prix d’interprétation au Festival du cinéma polonais, en septembre dernier). Il joue avec brio du tempo et des atmosphères, de manière à ce qu’elles collent parfaitement à chaque récit. Panic Attack est aussi une réussite pour la monteuse Agnieszka Glinska (Communion [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Le Lendemain [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Magnus von Horn
fiche film
]
, 11 Minutes
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Jerzy Skolimowski
fiche film
]
)
, une des meilleures de Pologne.

La seule mauvaise nouvelle pour le réalisateur, c’est qu’après avoir fait montre d’une telle polyvalence, d’un tel talent et d’un tel humour, les attentes vont être encore plus élevées pour son deuxième long-métrage.

Panic Attack a été produit par Jan Kwiecinski pour Akson Studio (Varsovie). Les ventes internationales du film sont gérées par New Europe Film Sales.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.