email print share on facebook share on twitter share on google+

FESTIVALS Belgique

Anima 2018: studios cultes et films en tous genres

par 

- Le Festival Anima se tiendra du 9 au 18 février prochains à Bruxelles, avec notamment les nouveaux films du studio Aardman ou de Michel Ocelot

Anima 2018: studios cultes et films en tous genres
Cro Man de Nick Park

Le Festival Anima, dédié au cinéma d’animation sous toutes ses formes, ouvrira le 9 février prochain à Bruxelles, et présentera le nouveau film de Nick Park (et des légendaires Studio Aardman), Cro Man [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, ainsi que le récent moyen-métrage du français Michel Ocelot, Ivan Tsarévitch et la princesse changeante, deux fleurons du cinéma d’animation jeune public européen.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Anima illustre la richesse du cinéma d’animation pour jeune public, mais aussi pour adultes. On retrouvera par exemple Un homme est mort [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Olivier Cossu (France), un projet singulier qui vient raviver la mémoire du cinéaste René Vautier, et surtout, de son oeuvre disparue du même nom. A découvrir également, Téhéran Tabou [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ali Soozandeh
fiche film
]
d’Ali Soozandeh (Allemagne/Autriche), portraits touchants d’une prostituée et de son jeune fils, d’un musicien, d’une jeune épouse et d’un couple d’adolescents, dénonçant l’hypocrisie de la société iranienne.

En ouverture, le festival programme Parvana, une enfance en Afghanistan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le dernier né du studio Irlandais Cartoon Saloon, l’histoire d’une jeune fille de 11 ans, dans une Kaboul dévastée par les Talibans, qui doit se déguiser en garçon pour sauver sa famille. Le film est réalisé par Nora Twomey, qui avait déjà signé la co-réalisation de Brendan et le secret de Kells [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Didier Brunner
interview : Tomm Moore
interview : Viviane Vanfleteren
fiche film
]
.

Anima mettre également à l’honneur l’animation belge, notamment à travers un focus sur l’oeuvre de Picha (Tarzoon la honte de la jungle, Le Chaînon Manquant), l’avant-première de Des cowboys et des indiens, le documentaire de Fabrice du Welz consacré au duo culte Patar & Aubier, auteurs notamment de Panique au village [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stéphane Aubier et Vincen…
interview : Stéphane Aubier et Vincent…
fiche film
]
ou Ernest et Célestine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benjamin Renner, Vincent P…
fiche film
]
, ou encore la projection du film flamand pour jeune public ZOOks de Dimitri et Kristoff Leue.

On notera enfin la section Plein feu sur l’Estonie, ainsi que l’hommage à l’animateur d’origine hongroise Peter Földes, sans oublier les riches journées professionnelles Futuranima, qui proposeront notamment une masterclass avec le réalisateur de La Tortue rouge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Michael Dudok de Wit.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.