email print share on facebook share on twitter share on google+

ROTTERDAM 2018 Bright Future

Guarda in alto : l’explorateur de toits

par 

- Ce premier long-métrage de Fulvio Risuleo, en lice au Festival de Rotterdam, est un “road movie” qui se passe sur les toits d’une Rome fantastique, surréaliste, qui invite à se laisser surprendre

Guarda in alto : l’explorateur de toits
Giacomo Ferrara et la petite Alida Baldari Calabria dans une scène de Guarda in alto

“On a besoin d’émerveillement”, dit un personnage dans Guarda in alto de Fulvio Risuleo. Cet émerveillement, le réalisateur romain de 26 ans, primé à Cannes en 2015 pour le court-métrage Varicella, est allé le dénicher pour son premier long-métrage sur les toits de Rome. Le film, présenté à la Fête du cinéma de Rome en octobre, dans la section autonome Alice dans la Ville, vient de faire son avant-première internationale à Rotterdam, dans la section compétitive Bright Future. C’est une oeuvre qui combine imagination et courage et parvient, malgré quelques petits défauts normaux pour un premier long, à exprimer avec détermination et clarté la vision du cinéma de son jeune auteur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’explorateur de toits du film, Teco, a les traits de Giacomo Ferrara, ici dépouillés des airs féroces du personnage de Spadino qu’il incarne dans Suburra, la série, mais additionnés d’une mèche à la Elvis et de quelque chose de flegmatique. Un matin, alors qu’il monte sur le toit de la boulangerie où il travaille pour fumer une cigarette, il se retrouve à vivre une journée surréaliste faite d’une succession de rencontres étonnantes. Tout commence avec un goéland qui s’écrase sur une terrasse voisine. Au lieu de descendre du toit et de retourner travailler, comme ses collègues l’enjoignent à le faire, Teco décide d’aller voir ce qui s’est passé. À partir de là, il ne va cesser de sauter d’un toit à l’autre, croisant en chemin des bonnes sœurs, des robots, des enfants masqués, des nudistes urbains ou encore une belle parachutiste, pour ne mentionner que quelques unes des nombreuses rencontres qu’il va faire. L’aventure ressemble fortement à un jeu vidéo, où une fois qu’on a passé un niveau, on accède au suivant.

Comm un héros de jeu vidéo, justement, Teco est un personnage dont on ne sait rien sinon qu’il est en quête de quelque chose, probablement de sa place dans le monde. On le voit se laisser embarquer, avec confiance et curiosité, dans des situations en tous genres, d’une course d’escargots à la conception d’un missile spatial, au milieu d’une humanité en fuite – de gens qui, pour différentes raisons, se cachent et vivent dans une dimension parallèle. Le scénario, écrit par le réalisateur avec Andrea Sorini, ne brille pas par ses dialogues, qui sont plutôt simples et réduits au minimum, jusqu'à donner parfois l'impression d'être improvisés. En revanche, l'aspect visuel du film est saisissant, grâce à la photographie de Juri Fantigrossi, aux lieux de tournage inédits, aux costumes extravagants et à la représentation vivante et colorée que donne le film de ce monde d’en-haut.

“Il y a des choses dans le monde qui n’ont aucun sens, et pourtant elles conditionnent notre vie”, dit à un moment un personnage du film. Ainsi, c’est sous le signe de la stupéfaction et de l’absurdité que se passent les 90 minutes que durent le film. C’est d’ailleurs là qu’est le fil rouge du film, dans cette recherche de liberté créative, dans le regard rêveur de son auteur et l’invitation à user de son imagination, à regarder au-delà, en l’air, en direction des toits et même plus haut. 

Guarda in alto a été produit par Revok Film avec Rai Cinema. Les ventes internationales du film sont assurées par la société française MK2. La troupe, internationale, comprend aussi la Française Aurélia Poirier, le Tchèque Ivan Franek, le Suédois Lou Castel et l’Espagnol Emilio Gavira. Les musiques envoûtante du film ont été composées par l’Américain Sun Araw.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.