email print share on facebook share on twitter share on google+

FILM Royaume-Uni

Cro Man de Nick Park : football et préhistoire

par 

- Nouveau film d’animation de la maison Aardman se déroule à la Préhistoire et s’articule autour d’un match de foot entre l’Âge de pierre et l’Âge de bronze

Cro Man de Nick Park : football et préhistoire

C’est un choc des civilisations entre hommes des cavernes et hommes de l’Âge de bronze qui se joue, sur un terrain de football, dans le film d’animation Cro Man [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui marque le retour Nick Park à la réalisation. Après Chicken Run(2000), co-réalisé avec Peter Lord, Wallace & Gromit : le mystère du lapin-garou [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2005), co-réalisé Steve Box, et le court-métrage avec Wallace & Gromit Sacré Pétrin (2008), Cro Man, la plus vaste production des studios britanniques Aardman en 40 ans d’histoire, est la première expérience de Park seul à la mise en scène.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’aventure de Cro Man commence au Néo-Pléistocène, autour de l’heure du déjeuner : un gros astéroïde frappe la Terre et son noyau en fusion devient le premier ballon de football de l’histoire de l’humanité. Quelques ères plus tôt, l’homme a appris à parler et à chasser. Les héros en pâte à modeler du film ne savent cependant que chasser les lapins – quoique Dag, le plus intelligent du village, tourne son attention vers les mammouths. Hélas, le clan est resté à l'Âge de pierre et il est soudain attaqué est fait prisonnier par le peuple de l'Âge de bronze,  menée par le cruel et avide Lord Nooth. Pour ne pas finir à creuser dans les mines de bronze et reprendre possession de la magnifique vallée dont ils viennent, nos hommes des cavernes vont devoir affronter, sur un terrain de football, les champions du Real Bronze, menés par Jurgend la bombe. Mais comment devenir des champions en seulement quelques heures et mater ces joueurs hors-pairs ? Heureusement, la jeune Ginna, vendeuse de poêles (de bronze, bien sûr) et passionnée de football, va se porter au secours de Dag et ses camarades.

Après une série de situations drôles dans le plus pur style Aardman et quelques boutades particulièrement prévisibles, la partie finale du film est dédiée au grand match, non sans quelques longueurs. Cela ne déplaira sans doute pas au jeune public, mais pourrait ennuyer les adultes, habitués à des dessins animés en pâte à modeler davantage capables de satisfaire petits et grands – comme par exemple Shaun le mouton [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
(2015), dont Nick Park était le producteur délégué, en plus d’en avoir composé le sujet.

Park, quatre fois oscarisé, avait cette idée de Préhistoire en tête depuis 2010. Le travail fait avec les animateurs Merlin Crossingham et Will Becher a évidemment été énorme, mais le rythme de Cro Man, pas toujours palpitant, trahit ces efforts et en définitive, l’idée du grand affrontement sur terrain de foot n’est pas si originale que ça, bien que l’humour anglais à la Aardman rende les personnages originaux par rapport aux héros de l’animation américaine. Il faut aussi souligner l’excellent travail des acteurs qui leur ont prêté leurs voix : Eddie Redmayne dans le rôle de Dag, Tom Hiddleston dans celui de Lord Nooth, Timothy Spall dans celui du chef Bobnar, ainsi que Mark Williams, Richard Ayoade et Johnny Vegas.

Cro Man sort en France ce 7 février avec StudioCanal.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.