email print share on facebook share on twitter share on google+

PRIX République tchèque

Ice Mother triomphe aux Lions du cinéma tchèque

par 

- Le film de Bohdan Sláma, sur l'amour au troisième âge, est le titre qui a raflé le plus de prix de la soirée

Ice Mother triomphe aux Lions du cinéma tchèque
Zuzana Kronerova, Bohdan Sláma et Pavel Novy avec leurs trophées pour Ice Mother

Après que les critiques tchèques se soient exprimés sur la production nationale en 2017 (lire l'article), c'était le tour de l'Académie tchèque du cinéma et de la télévision, or la 25e cérémonie des Lions du cinéma tchèque a dessiné un tableau du cinéma national l'année dernière légèrement différent de celui qui était ressorti des prix de la critique. Dans la lignée du choix de l'Académie de faire de la comédie dramatique Ice Mother [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, de Bohdan Sláma, le candidat national pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, le film s'était retrouvé nominé dans toutes les catégories des Lions tchèques. À la fin de la soirée, l'équipe du film est repartie avec six trophées : meilleur film, meilleure mise en scène, meilleure actrice, meilleur acteur, meilleure actrice dans un second rôle et meilleur scénario.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sur 13 nominations, Barefoot [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du scénariste et réalisateur Jan Svěrák, adapté d'un livre de son père Zdeněk Svěrák et présenté comme le "prequel" de leur film The Elementary School (1991), a remporté trois prix. Le film biographique en costumes Milada, de David Mrnka, a reçu les prix des meilleurs costumes et des meilleurs maquillages et coiffures. Le road movie médiéval Little Crusader [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Václav Kadrnka
fiche film
]
de Václav Kadrnka, inspiré d'un poème sur la Croisade des enfants et nominé neuf fois, a gagné le Lion de la meilleure musique.

La coproduction slovaco-tchèque Filthy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tereza Nvotová
fiche film
]
de Tereza Nvotová, une dure histoire de viol qui a été élue meilleur film par les critiques tchèques, n'est repartie des Lions qu'avec un prix, celui du meilleur montage.

La Télévision tchèque a gagné les deux trophées réservés au petit écran : celui du meilleur téléfilm ou mini-série et celui de la meilleure série, grâce à Justice (Spravedlnost) du Slovaque Peter Bebjak et Svět pod hlavou de Marek Najbrt et Radim Špaček (inspiré de la série de la BBC Life on Mars). 

Cette cérémonie des Lions a été très politique : plusieurs personnalités de l'industrie du film tchèque ont défendu l'indépendance des antennes publiques, suite à une pique lancée à l'encontre de la télévision nationale par le président tchèque récemment réélu, lors de son discours inaugural. L'actrice slovaque Zuzana Krónerová, en plus d'être de nouveau primée pour un premier rôle, a dénoncé “l'arrogance des gouvernants” au lendemain du meurtre du journaliste d'enquête slovaque et de sa fiancée qui a choqué le monde et déclenché une crise du gouvernement en Slovaquie.

Palmarès complet des Lions du cinéma tchèque 2018 : 

Meilleur film
Ice Mother [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
– Bohdan Sláma (République tchèque/Slovaquie/France) 

Meilleur documentaire
Cervená [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
– Olga Sommerová (République tchèque/Slovaquie)

Mise en scène
Bohdan Sláma–Ice Mother 

Meilleure actrice
Zuzana Kronerová – Ice Mother

Meilleur acteur
Pavel Nový – Ice Mother

Meilleure actrice dans un second rôle
Petra Špalková – Ice Mother 

Meilleur acteur dans un second rôle
Oldřich Kaiser – Barefoot [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(République tchèque/Slovaquie/Danemark)

Meilleur scénario
Bohdan Sláma – Ice Mother 

Meilleure photographie
Vladimír Smutný – Barefoot 

Meilleur montage
Jiří Brožek, Michal Lánský et Jana Vlčková – Filthy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tereza Nvotová
fiche film
]
(République tchèque/Slovaquie)

Meilleur son
Jakub Čech, Claus Lynge – Barefoot

Meilleure musique
Irena et Vojtěch Havlovi – Little Crusader [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Václav Kadrnka
fiche film
]
(République tchèque/Slovaquie/Italie) 

Meilleurs décors
Aurel Klimt, Martin Velíšek et František Lipták – Lajka

Meilleurs costumes
Simona Rybáková – Milada (République tchèque/États-Unis) 

Maquillages et coiffures
Andrea McDonald – Milada 

Meilleur téléfilm ou meilleure mini-série
Spravedlnost – Peter Bebjak
Producteurs : Kateřina Ondřejková et Rastislav Šesták (Télévision tchèque)

Meilleure série
Svět pod hlavou – Marek Najbrt et Radim Špaček
Producteurs : Vratislav Šlajer et Michal Reitler (Télévision tchèque) 

Prix Magnesia du meilleur film d'étudiant
Atlantida, 2003 – Michal Blaško

Meilleure affiche
Jiří Karásek et Lukáš Fišárek– Barefoot

Prix des fans
Barefoot – Jan Svěrák

Prix d'honneur pour une contribution unique au cinéma tchèque
Alois Fišárek

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.