email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION Italie

Giorgio Diritti tournera Volevo nascondermi en mai

par 

- Le réalisateur de L'Homme qui viendra se propose à présent de nous raconter la vie du peintre Antonio Ligabue. Avec Elio Germano. Une production Palomar

Giorgio Diritti tournera Volevo nascondermi en mai
Le réalisateur Giorgio Diritti et l'acteur Elio Germano

Giorgio Diritti va se lancer en mai dans le tournage de son prochain film, Volevo nascondermi (litt. "je voulais me cacher"), sur la vie du grand peintre naïf italien Antonio Ligabue, un titre produit par la société Palomar de Carlo Degli Esposti. L’artiste émilien (1899-1965), figure de l'art contemporain mondial, sera incarné par Elio Germano (meilleur acteur à Cannes en 2010 pour La Nostra Vita [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
; récemment dans La tenerezza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gianni Amelio
fiche film
]
de Gianni Amelio). Ce projet est le quatrième long-métrage de Diritti en tant que réalisateur, après le film encensé Le Vent fait son tour [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2005), L'Homme qui viendra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giorgio Diritti
fiche film
]
(2009, meilleur film aux David de Donatello 2010, entre autres prix) et Un jour tu partiras [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giorgio Diritti
fiche film
]
(2013), avec Jasmine Trinca.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario de Volevo nascondermi, écrit par Diritti avec Tania Pedroni et Fredo Valla, revient sur tout le parcours d'Antonio Ligabue, un homme dont l'imagination galopante lui a fait peindre des tigres, des gorilles, des lions et des jaguars alors qu'il vivait parmi les immenses peupliers des rives du Po, une vie à la dure qui était aussi une fable : l'histoire d'un enfant seul et exclu de la société qui a trouvé dans la peinture une planche de salut lui permettant de s'exprimer et de se faire aimer du monde. Les événements extraordinaires qui ont jalonné la vie de Ligabue invitent à une réflexion sur la valeur de la "diversité". Chacun a une spécificité précieuse qui peut en fait, malgré les apparences, constituer un don pour toute la collectivité. 

Le tournage du film va s'effectuer principalement dans la province de Reggio Emilia, dans les lieux où l'artiste a passé une grande partie de sa vie. 

La société Palomar, à laquelle on doit de grands succès télévisuels comme Il commissario Montalbano et Braccialetti rossi, travaille par ailleurs, en ce moment, sur la production et le développement de nouvelles séries internationales en anglais, comme Le Nom de la rose et Gheddafi. Pour le cinéma, elle a récemment produit Leopardi : il giovane favoloso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mario Martone
fiche film
]
de Mario Martone, sur la vie du poète Giacomo Leopardi (5 David de Donatello dont celui du meilleur acteur pour Elio Germano, justement), Piuma [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Roan Johnson, en compétition à la Mostra de Venise en 2016, ou encore Tommaso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Kim Rossi Stuart, présenté sur le Lido la même année hors-compétition. Palomar fait aussi partie des coproducteurs du premier film comme réalisateur de Rupert Everett, The Happy Prince [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, au programme du dernier Festival de Berlin.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.