email print share on facebook share on twitter share on google+

INDUSTRIE Belgique / Canada

Protocole d’entente de coproduction entre la Belgique et le Canada

par 

- La Belgique vient de signer un protocole d'entente en matière de coproduction cinématographique et audiovisuelle avec le Canada à l’occasion d’une visite d’Etat

Protocole d’entente de coproduction entre la Belgique et le Canada
(g-d): Les ministres-présidents germanophone Olivier Paasch, flamand Geert Bourgeois et francophone Rudi Demotte et le Ministre Canadien du Commerce international François-Philippe Champagne

Ce lundi 12 mars le Canada et la Belgique ont signé un protocole d'entente en matière de coproduction cinématographique et audiovisuelle entre la Belgique. Si un accord de coproduction avait déjà été signé dans les années 80, ce nouveau protocole permet notamment l'ouverture à de nouveaux formats de production et supports de diffusion tels que les séries télévisuelles et les programmes web. Ce protocole engage les trois communautés linguistiques qui composent la Belgique (francophone, néerlandophone et germanophone).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il existe déjà de nombreuses coproductions de fait (on pense par exemple au Coeur Régulier [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Vanja d’Alcantara, Tokyo Fiancée [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Stephan Liberski, Diego Star [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Frédéric Pelletier ou bientôt Troisièmes Noces [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : David Lambert
fiche film
]
de David Lambert), mais ce nouvel accord devrait faciliter le développement de nouveaux projets d’envergure. 

Si la Belgique bénéficiait d’ores et déjà d’accords de coproduction bilatéraux avec la Chine, Israël, la Suisse, le Maroc et la Tunisie, cet accord avec le Canada constitue le 10e accord bilatéral de coproduction engageant la Fédération Wallonie-Bruxelles, après le Chili en 2017, les Pays-Bas en 2016 ou encore la Chine en 2012. Des accords bilatéraux spécifiques ont été signés avec des pays considérés comme prioritaires en la matière, dont la France ou la Suisse. Des accords de coproduction sont eux en cours avec le Mexique, le Brésil, l'Uruguay, le Liban ou encore l'Ukraine. 

La Fédération Wallonie-Bruxelles a également conclu des accords avec la plupart des pays européens via la Convention européenne de coproduction (Traité 147 du Conseil de l'Europe) et a par ailleurs signé en 2017 la nouvelle convention internationale de coproduction, ouvertes aux États non-européens.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.