email print share on facebook share on twitter share on google+

CANNES 2018 Palmarès

La Palme d'Or pour Une affaire de famille

par 

- CANNES 2018 : Le film de Hirokazu Kore-eda s'adjuge le titre suprême. Sont aussi au palmarès les Italiens Alice Rohrwacher et Marcello Fonte, le Polonais Pawel Pawlikowski et Jean-Luc Godard

La Palme d'Or pour Une affaire de famille
Hirokazu Kore-eda avec sa Palme d'Or, devant la présidente du jury Cate Blanchett

C'est finalement le mélange de l’émotion et de la finesse qui a guidé le jury présidé par Cate Blanchett puisque la Palme d'Or du 71e Festival de Cannes a été décernée au très subtil Une affaire de famille du Japonais Hirokazu Kore-eda. Présent pour la 5e fois en compétition, le cinéaste avait déjà été primé deux fois (prix du jury en 2013 et à travers l’interprétation masculine en 2004) et il ramène à son pays une cinquième Palme d’Or. Les ventes internationales sont pilotées par la société franco-allemande Wild Bunch.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le cinéma européen est très largement représenté au palmarès de cette édition 2018. Une Palme d’Or spéciale a en effet surgi pour la première fois, saluant l’incroyable Le Livre d’image [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Suisse Jean-Luc Godard (87 ans), produit par les Suisses de Casa Azul Films et les Français d’Ecran Noir Productions, les ventes étant assurées par Wild Bunch. 

Le prix de la mise en scène est très justement allé au Polonais Pawel Pawlikowski pour Cold War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Pawel Pawlikowski
fiche film
]
, une œuvre produite par Pologne (Opus Film), le Royaume-Uni (Apocalypso Pictures) et la France (mk2 qui gère aussi les ventes internationales).

Le cinéma italien a été doublement distingué. Le prix d’interprétation masculine a récompensé le très beau travail du buster-keatonien Marcello Fonte pour Dogman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matteo Garrone
fiche film
]
de Matteo Garrone, un film produit par Archimede avec les Français du Pacte, et vendu par la Rai. Le prix du scénario (ex-aequo) a été gagné pour sa part par Alice Rohrwacher pour Heureux comme Lazzaro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Rohrwacher
fiche film
]
. Déjà victorieuse du Grand Prix en 2014 (avec Les Merveilles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Rohrwacher
interview : Tiziana Soudani
fiche film
]
), la cinéaste de 36 ans poursuit son ascension puisqu’il s’agit seulement de son 3e long. Produit par Tempesta avec Rai Cinema, les Suisses d’Amka Films Productions, les Français de Ad Vitam et les Allemands de Pola Pandora Filmproduktion, le film est vendu à l’international par The Match Factory.

La production européenne a aussi été à l'honneur avec le prix d'interprétation féminine qui a consacré la Kazakh Samal Yeslyamova pour sa performance très physique dans Ayka [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sergey Dvortsevoy
fiche film
]
de son compatriote Sergey Dvortsevoy, un film produit par la Russie, l’Allemagne (Pallas Film), la Pologne (Otter Film), la France (KNM), le Kazakhstan et la Chine. A signaler également le prix du Jury pour Capharnaüm [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Libanaise Nadine Labaki, un long métrage produit par le Liban avec la Française Anne-Dominique Toussaint (Les Films des Tournelles) comme productrice associée et vendu à l’international par Wild Bunch.

Ce palmarès clôture une compétition 2018 qui s’est révélée d’un très bon niveau (avec une programmation allant intelligemment crescendo), contredisant les prédictions des Cassandre alarmées par l’absence de quelques habitués de la Croisette. Le pari du renouvellement opéré par Thierry Frémaux s’est avéré payant avec l’émergence de cinéastes et de styles très différents, et une redistribution des cartes du cinéma d’auteur mondial avec une Europe très solide, une notable poussée asiatique et une percée du Moyen-Orient (avec aussi le prix du scénario ex-aequo pour l'Iranien Jafar Panahi pour Trois visages) et une très belle distinction pour l’Amérique du Nord avec le prestigieux Grand Prix gagné par l’Américain Spike Lee pour BlacKkKlansman.

Quant à l’avenir, il est incarné par le réalisateur belge Lukas Dhont qui s'est adjugé la Caméra d'Or (récompensant le meilleur premier long métrage, toutes sélections confondues) avec Girl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lukas Dhont
fiche film
]
(qui a été présenté à Un Certain Regard), un film déjà vainqueur d'un prix FIPRESCI et d'un prix d’interprétation au palmarès Un Certain Regard. Produit par la société belge Menuet, coproduit par Frakas Productions et par les Néerlandais de Topkapi, Girl est vendu par The Match Factory.

Le palmarès :

Palme d'Or
Une affaire de famille - Hirokazu Kore-eda (Japon)

Palme d'Or spéciale
Le Livre d'image [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Jean-Luc Godard (Suisse/France)

Grand Prix
BlacKkKlansman - Spike Lee (Etats-Unis)

Prix de la mise en scène
Pawel Pawlikowski - Cold War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Pawel Pawlikowski
fiche film
]
 (Pologne/Royaume-Uni/France)

Prix d'interprétation féminine
Samal Yeslyamova - Ayka [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sergey Dvortsevoy
fiche film
]
(Russie/Allemagne/Pologne/Kazakhstan/Chine)

Prix d'interprétation masculine
Marcello Fonte - Dogman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matteo Garrone
fiche film
]
 (Italie/France)

Prix du meilleur scénario (ex-aequo)
Alice Rohrwacher - Heureux comme Lazzaro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Rohrwacher
fiche film
]
(Italie/Suisse/France/Allemagne)
Jafar Panahi - Trois visages (Iran)

Prix du Jury
Capharnaüm [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Nadine Labaki (Liban/France)

Caméra d'Or
Girl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lukas Dhont
fiche film
]
 - Lukas Dhont (Belgique/Pays-Bas)

Palme d'Or du court métrage
All These Creatures - Charles Williams (Australie)
Mention spéciale
On the Border - Wei Shujun (Chine)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.