email print share on facebook share on twitter share on google+

FINANCEMENT France

12 projets en vitrine au FID Lab

par 

- La plateforme de coproduction du FIDMarseille aura lieu les 12 et 13 juillet avec une sélection attractive de titres de fiction et de documentaires

12 projets en vitrine au FID Lab
Le réalisateur Nicolas Peduzzi

Bitter Money [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Wang BingBraguino de Clément CogitoreLe Fort des Fous [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Narimane MariOccidental [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Neïl Beloufa
fiche film
]
 de Neil Beloufa Quelques exemples récents suffisent à attester de la qualité des projets passés par le FID Lab, la plateforme internationale de coproduction du FIDMarseille (Festival International de Cinéma de Marseille) qui cumule désormais 63 films finalisés sur les 102 projets sélectionnés lors des neuf éditions précédentes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pour son 10e anniversaire, l’événement professionnel qui se déroulera les 12 et 13 juillet dans le cadre de la 29e édition du festival phocéen (du 10 au 16 juillet 2018) a reçu 332 candidatures et sélectionné 12 titres (deux en écriture, sept en développement, un en production et deux en post-production) impliquant 10 pays.

En post-production se distingue le long métrage de fiction Suer d’intentions de la Française Chrystèle Nicot. Produit par Hutong Productions et coproduit par Bad Manners, le film est centré sur un groupe de six hommes et femmes, derniers représentants de leurs ethnies à avoir survécu à une catastrophe climatique qui a réduit à néant la planète. Coincés à Hong-Kong, ils sont contraints de trouver leur âme sœur au sein du groupe, afin de faire perdurer leur espèce. Du moins jusqu’à ce que l’un d’eux disparaisse mystérieusement…

En développement pointent Al Nahr (The River) de Ghassan Salhab (apprécié au Forum de la Berlinale 2015 avec The Valley [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) qui est une production de fiction associant le Liban et la France (Survivance), Roller Coaster du Français Nicolas Peduzzi (remarqué avec Southern Belle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) qui va mêler documentaire et fiction pour retracer la vie d’une femme en marge pendant un ouragan dans le sud des États-Unis, la production autrichienne de fiction For Spring de la franco-britannique Marine Hugonnier (une après-midi et une nuit passées par une journaliste de guerre dans l’appartement secret d’un dictateur vaincu), et le projet de fiction britannique Sebastiano Blu de Pauline Curnier Jardin (piloté par Primitive Film) avec une intrigue centrée sur un beau jeune homme dont le besoin d’attention insatiable, les pensées obsédantes et les craintes à l’égard des femmes vont entraîner dans une voie tourmentée et fatale.

A aussi été sélectionné un projet autrichien en écriture : City of Falls de Georg Tiller (produit par Subobscura Films). Associant fiction et documentaire, le film verra une serveuse rêveuse et un croupier timide tomber amoureux alors qu’ils reconstituent la guerre de 1812 pour les touristes de Niagara Falls et que des manifestations indigènes les forcent à se décider entre aider les activistes Mohawk ou être spectateurs d’une tragédie.

A signaler enfin en développement le projet argentin de fiction Niño Pacú (Pacú Boy) de Manuela Gamboa, en production le documentaire américain The Village Detective de Bill Morrison et en post-production le titre brésilien Tremor Iê du duo Lívia de Paiva - Elena Meirelles. La sélection 2018 du FID Lab est complétée par un court métrage en développement (Ceuta’s Gate de Randa Maroufi) et par deux moyens métrages : le documentaire en développement A Treatise on Limnology de Dane Komljen et James Lattimer (produit par les Allemands de Flaneur Films et les Espagnols de Andergraun Films) et le projet allemand en écriture Inside Guillaume d’Assaf Gruber.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.