email print share on facebook share on twitter share on google+

FINANCEMENTS France

The Silence of the Moon de Hervé Hadmar pour l’Ile-de-France

par 

- La région appuiera aussi entre autres François Ozon, Eva Ionesco, Justine Triet, Maïmouna Doucouré, Michel Leclerc, Allan Mauduit et Arnaud Viard

The Silence of the Moon de Hervé Hadmar pour l’Ile-de-France
Le réalisateur Hervé Hadmar

On parle beaucoup actuellement des cinéastes qui s’essayent à l’univers des séries, mais le trajet inverse existe également comme le démontre Hervé Hadmar dont le prochain projet, The Silence of the Moon, figure parmi les 13 longs métrages sélectionnés lors de la seconde session 2018 du Fonds de soutien aux industries techniques cinématographiques et audiovisuelles de la Région Ile-de-France.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Digital Production Challenge - DPC II 1 Internal

Très remarqué avec les séries Les Oubliés (2008), Pigalle, la nuit (2009) Signature (2011) et Les Témoins (2015), et la mini-série Au-delà des murs (2016) qu’il a créées et réalisées avec Marc Herpoux, Hervé Hadmar revient donc vers le cinéma où il avait débuté en 1999 avec un premier long métrage : Comme un poisson hors de l’eau. Son second opus dans le 7e art, The Silence of the Moon, qui sera produit par Moana Films (Marc Missonnier) et soutenu à hauteur de 562 000 euros par l’Ile-de-France, est en gestation depuis quelques années et avait été présenté par son auteur comme un thriller psychologique et de science-fiction se déroulant sur la Lune où trois astronautes se retrouvent bloqués, sans liaison possible avec la Terre et avec seulement trois semaines d’autonomie d’oxygène, alors  que le monde semble en proie à d’inquiétantes explosions...

Trois projets signées par des réalisatrices pointent aussi sur la liste des heureux élus : Une jeunesse dorée d'Eva Ionesco (lire l’article - Macassar Productions - 280 000 euros de soutien), La Première Séance (titre provisoire) de Justine Triet (Les Films Pelléas - 360 000 euros) et Mignonnes de Maïmouna Doucouré (Bien ou Bien Productions - 274 000 euros). Ce dernier projet sera le premier long de la cinéaste ultra-récompensée avec son court métrage Maman(s) qui a remporté notamment le César 2017, le Grand Prix à Toronto et le Prix du jury à Sundance où le scénario de Mignonnes (coécrit avec Nathalie Saugeon, Alice Winocour et Valentine Milville) a été distingué l’an dernier par un Global Filmmaking Award. 

La région Ile-de-France appuiera également Alexandre de François Ozon (article - Mandarin Productions - 360 000 euros), La Lutte des classes de Michel Leclerc (article - Karé Productions - 350 000 euros), Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part d'Arnaud Viard (Easy Tiger - 360 000 euros, une adaptation du recueil de nouvelles d’Anne Gavalda), Rebelles d'Allan Mauduit (lire l’article - Albertine Productions - 330 000 euros), Le Coup de chapeau de Fabien Onteniente (Curiosa Films - 360 000 euros), Fahim de Pierre-François Martin Laval (Waiting for Cinéma - 425 000 euros), Les petites Voleuses de Pietro Caracciolo et Sacha Sperling (Récifilms - 300 000 euros), La Nuit, je mens de Stéphane Batut (Zadig Films - 300 000 euros) et le projet documentaire Le Temps qui vient de Bartolomeo Pampaloni (Aeternam Films - 33 000 euros).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.