email print share on facebook share on twitter share on google+

The Two Sides of the Bed

par 

- David Serrano a décidé de se repencher sur la vie des personnages de 2 Sides of the Bed pour produire un scénario qu'Emilio Martinez Lázaro a adapté à l'écran

The Two Sides of the Bed

C'est durant ces trois dernières années que les personnages de The Two Sides of the Bed ont grandi et ont gagné en maturité, mais leurs histoires ne pouvaient pas se terminer là. C'est pourquoi le génial David Serrano a décidé de se repencher sur leurs vies et de produire un scénario presque parfait qu'Emilio Martinez Lázaro a adapté pour le grand écran.

Le résultat est The Two Sides of the Bed [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Álvaro Curiel
interview : Emilio Martínez Lázaro
fiche film
]
, une comédie musicale qui a conservé les meilleurs aspects de la première partie, The Other Side of the Bed, pour s'envoler vers l'Eden de la comédie musicale avec une suite qui va marquer le public.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

The Two Sides of the Bed utilise l'intrigue initiale, afin de prouver qu'"elle" est plus intelligente que "lui", tout ça dans un mélange de "comédie romantique, de faux-semblants, de comédie traditionnelle et d'humour de cinéma muet", d'après le réalisateur.

Javier (Ernesto Alterio) veut épouser Marta (Verónica Sánchez), jeune médecin qui a réussi à le guérir de sa phobie du compromis; Pedro (Guillermo Toledo) est fou amoureux de Raquel (Lucía Jiménez), avec qui il veut faire sa vie; et Rafa (Alberto San Juan) croit avoir trouvé le bonheur avec Pilar (María Esteve), qui l'aime et le rééduque à sa façon.
Les garçons ont le sentiment d'avoir enfin mûri et pensent être capables de vivre en couple. Jusque là, tout va bien. Mais que pensent les filles de tout ça? Raquel et Marta ont des plans différents qui menacent la stabilité de leurs partenaires.

C'est une lutte de sentiments jusqu'à la dernière note, qui révèle à la fin que tout est relatif en amour.

Il faut noter l'excellent travail d'acteurs dans ce merveilleux exemple de fusion entre cinéma commercial et indépendant. Ernesto Alterio, après avoir trébuché sur ses derniers films avec des personnages ennuyeux, nous fait rire et sait nous convaincre avec une touche tragi-comique, typique de son père Héctor. Willi Toledo est très convaincant et confirme son moment de gloire. Alberto San Juan gagne en reconnaissance par rapport à son film précédent, en nous apportant des moments hilarants (ne manquez pas sa mascotte préférée).
Pour ce qui est du casting féminin, nous apprécions l'absence de Paz Vega et Natalia Verbeke, qui n'a pas enlevé de qualité, au contraire, ça en a ajouté. La qualité de l'équipe féminine est assurée par le talent de Maria Esteve, Juana Acosta et Lucía Jiménez, alors que nous avons accueilli avec bonheur Pilar Castro et Verónica Sánchez, qui ajoutent un brin de fraîcheur aux anciens.
Le meneur de cette équipe, le réalisateur Emilio Martínez Lázaro, a vraiment compris l'expression "innove ou meurs", en choisissant un casting qui se rapproche de la perfection.

Le réalisateur se doit de saluer le talent du producteur et promoteur du projet, Tomás Cimadevilla. The Two Sides of the Bed est 100% espagnol, et il revient grâce à la décision du producteur qui, d'après ses propres mots, savait deux choses depuis le début: la seconde partie devait être plus drôle, et avec plus de musique. "Pour cela, nous avons enchaîné David Serrano à son bureau une fois de plus, et il a écrit son meilleur scénario. Pour qu'il soit encore meilleur que le premier, nous avons convaincu Emilio Martínez Lázaro d'être à la réalisation une nouvelle fois. Pour qu'il y ait plus de nouveautés que dans le premier, le réalisateur, les producteurs et moi-même avons soigneusement choisi les nouveaux acteurs. C'était un vrai privilège."
Il faut mentionner que The Two Sides of the Bed est une coproduction entre des sociétés indépendantes espagnoles et Tele5 avec Estudios Picasso Fábrica de Ficción. Au final, il semble que Tele5 produise une nouvelle fois, bien que ce projet ne soit pas une aventure très risquée. Buena Vista gère la distribution en Espagne, et prépare une campagne de publicité pour une sortie américaine avec un gros investissement dans les frais d'édition.
Avec toutes ces informations et après avoir vu le film, je peux affirmer que The two Sides of the Bed est le choix le plus commercial du cinéma espagnol en 2005, et le succès ne va pas se faire attendre en Espagne et à l'étranger.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.