email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION Hongrie

Milky Way psychédélique pour Benedek Fliegauf

par 

Milky Way psychédélique pour Benedek Fliegauf

Belle surprise pour les fans de la jeune génération des cinéastes hongrois puisque l’un de ses représentants les plus talentueux, Benedek Fliegauf, a tourné en secret durant l’automne 2006 et l’hiver 2007 son 3e long métrage Milky Way qui déjà en post-production. Remarqué avec Forest et multiprimé pour Dealer, le réalisateur magyar de 32 ans a suspendu pour un temps son projet fantastique Fairy Ring (lire l’article) en raison des difficultés du montage financier pour se lancer dans Milky Way un film qualifié de psychédélique et conçu dans la lignée de la musique "ambient" explorée par Brian Eno. Combinant plusieurs styles, ce courant remontant à Eric Satie et comptant parmi ses figures les plus connues Robert Rich, Brian Lustmord et The Dead Texan a pour principe d’harmoniser de multiples niveaux d’écoute sans jamais forcer l’intérêt. Tentant d’adapter cette mouvance au cinéma, Benedek Fliegauf a cherché à faire de Milky Way une sorte de "trip" métaphysique et hypnotique à plusieurs strates en veillant à laisser une grande liberté d’interprétation.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le véritable personnage du film se révèle la planète Terre, voire la galaxie de l’humanité : la Voie Lactée. De longues séquences minimalistes mettent en scène les actions des protagonistes comme si elles étaient perçues objectivement de l’extérieur à l’échelle de l’éternité. Composé de plusieurs épisodes unifiés par un style et une atmosphère identiques, Milky Way utilise la thématique du mystère en lien narratif des différentes histoires, un mystère protéiforme qui va de l’ordinaire au divin, en passant par le psychologique, le naturel ou encore le micro-réaliste. Un vaste programme qui donne, selon Benedek Fliegauf, "un point de vue orbital nous permettant de voir l’endroit où nous vivons comme il est réellement : une planète dans un espace infini. Dans le film, il n’y a pas de villes, de campagne, de conflits politiques, mais la biosphère, des paysages intemporels et ces êtres étranges et mystérieux qui vivent en nous : nous mêmes."

Egalement auteur du scénario de Milky Way, Benedek Fliegauf en a aussi signé la musique avec Raptors’ Kollektiva. Comme tous les films précédents du cinéaste, le long métrage est produit par András Muhi pour Inforg Stúdió. Et au casting figurent notamment les deux acteurs principaux de Dealer (Felícián Keresztes et Barbara Thurzó), mais aussi László Benedek et János Breckl.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.