email print share on facebook share on twitter share on google+

Revue de Presse

Revue de Presse

Télérama: "Tout est pardonné a bouleversé les spectateurs de la Quinzaine des Réalisateurs (…); des fragments de jeunesse, de candeur et de désespoir d’une génération à l’autre, celle des parents, puis de leur enfant devenue grande. Voilà un vrai film de jeune fille, direct et lumineux, qui parvient à faire de la transparence une vertu."

Le Monde : "Premier film et coup de maître pour Mia Hansen-Love. (…) Ce maelström d'impuissances et d'incompréhensions est peint avec délicatesse, au fil d'un récit fluide. Il y a quelque chose de lumineux dans le style de Mia Hansen-Love, qui mêle avec une fascinante alchimie le romanesque et l'intériorité."

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Libération : "Le premier film de Mia Hanson-Love ne se laisse pas facilement décrire. Il repose sur le charme et la mélancolie de ses personnages et de son style. (…) La dernière partie (…) ouvre le film sur des paysages d'été, d'une opulence et d'un calme absolu. L'élégance de la mise en scène, le choix des cadrages, des couleurs deviennent plus évidents encore."

Variety : "A flawed but sensitively wrought first feature from writer-director Mia Hansen-Love. Linear but fragmented redemption drama could have been titled "Scenes From (and After) a Marriage," and while its succession of emotionally loaded moments never crystallize into a vivid whole, the strong performances and highly effective use of music should put audiences in a forgiving mood."

Screen Daily : "Debut director Mia Hansen-Love turns seemingly random slices from the life of a disintegrating family unit into a remarkably graceful, natural film about what it is to be human. Perhaps the most persuasive aspect of this hopeful parable of failure is the way casting, acting, script, and camerawork conspire to usher us into an immediately believable world which is observed with a painterly eye yet never seems staged."

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Lire aussi