email print share on facebook share on twitter share on google+

MARCHÉ Russie

Putin à la rescousse

par 

- Le Président russe annonce une campagne pour relancer les productions nationales

Le panorama cinématographique russe semble écrasé par le pouvoir excessif des `colossals´ hollywoodiens. Tous sont inquiets, mais le Président Vladimir Putin l´est tout particulièrement. Et il pense contre-attaquer, en ressuscitant le cinéma national qui se débat difficilement avec son petit pourcentage de films en circulation (2%).
Avec un budget prévisionnel de plus de 32 millions d´euros et le projet de produire plus de 100 films d´ici l´an 2006, le Président de la «Nouvelle Russie» a lancé une campagne qui réalise le dessein ambitieux de créer un circuit virtuose qui bouleverse le scénario actuel, en faisant passer la part de marché du cinéma russe de 2 à 25 pour cent.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La fin de l´époque soviétique semble avoir marqué aussi la fin du 7e art lequel, sans financements publics, ne peut plus contraster l´invasion hollywoodienne. Du temps des 400 films produits par an par les célèbre studios de la Mosfilm, on n´en compte guère plus qu´une soixantaine aujourd´hui, et dix à peine arrivent dans les salles, avec une recette globale d´un demi million d´euros pour une population de plus de 145 millions de personnes. Des réalisateurs comme Nikita Mikhalkov, Andrej Konchalovskij ou Aleksandr Sokurov, n´arrivent pas à contraster Spiderman ou Men in Black II, mais Putin semble aujourd´hui décidé à l´emporter, malgré le scepticisme des experts du secteur.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.