email print share on facebook share on twitter share on google+

Ventes internationales

par 

- Succès fulgurant au Marché du Film du Festival de Cannes, le film de Laurent Cantet a été vendu pour une soixantaine de territoires

Ventes internationales

Confiées à la société parisienne Memento Films (lire l’interview d’Émilie Georges), les ventes internationales d'Entre les murs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carole Scotta
interview : Laurent Cantet
fiche film
]
ont connu une trajectoire fulgurante au Marché du Film du Festival de Cannes. Avant même que le métrage ne soit passé en compétition officielle, le long métrage de Laurent Cantet avait déjà été vendu pour 43 pays, un score qui s’est arrondi à une grosse soixantaine de territoires après le couronnement sur la Croisette, y compris pour les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Mexique acquis par Sony Pictures Classics.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En Europe, le film sera notamment distribué au Royaume-Uni par Curzon Artificial Eye), en Italie par Mikado (sortie le 10 octobre), en Espagne par Golem Distribución – 12 décembre), en Allemagne par Concorde (15 janvier 2009), dans les pays scandinaves par NonStop Entertainment, au Portugal par Midas Filmes (30 octobre), en Suisse par Filmcoopi Zürich AG (le 24 septembre), en Autriche par Polyfilm, en Grèce par Ama Films, en Roumanie par Independenta Film , en Pologne par SPI, en République Tchèque par Film Distribution Artcam et dans les pays du Benelux par Cineart (dont le 1er octobre en Belgique).

Jakob Abrahamsson, directeur de la distribution de NonStop en Suède, avait expliqué à Cineuropa après Cannes ce qui l'avait complètement séduit dans le film de Laurent Cantet : "Nous avons vu Entre les murs tôt pendant le festival, au marché, et ce qui nous a presque tous frappé c'est le fait que ce film se distinguait vraiment de tous les autres titres en compétition. Les acteurs, notamment les enfants, sont si vrais que j'ai dû vérifier le programme pour m'assurer que c'était bien de la fiction. Finalement, nous avons acheté le film parce que c'est une expérience très touchante, qui fait réfléchir et distrait tout à la fois, et qu'il ne ressemble à rien de ce qui nous avons vu depuis longtemps."

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Lire aussi