La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

"Ma vie comme un film"

email print share on facebook share on twitter share on google+

Yvan Attal • Réalisateur

par 

- Réalité et fiction se lient dans le premier film de l’acteur français, interprète avec sa femme Charlotte Gainsbourg de cette comédie de succès

Yvan Attal • Réalisateur

Pour ses débuts derrière la caméra, qu’il avait tant rêvé après une vingtaine de films passés devant la caméra, Yvan Attal a choisi une histoire qu’il lui était très familière.
Dans Ma femme est une actrice [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
dirige lui-même et Charlotte Gainsbourg, sa femme sur l’écran et dans la vie, dans une comédie brillante où la réalité et la fiction se lient et se confondent.

Ce n’est pas un hasard que dans le film les deux interprètes s’appellent justement Yvan et Charlotte, mais alors qu’elle est actrice, il change d’identité et devient un chroniqueur sportif, Ce changement de profession est l’escamotage pour construire les gags les plus amusantes ; Yvan (et nous avec lui, solidaires avec ses faiblesses) ne peut comprendre que sa femme soit nue devant des millions d’hommes. Et ça le rend fou qu’elle se fasse tripoter chaque fois par un comédien différent. Quand en plus sa Charlotte doit tourner des scènes d’amour avec un collègue de charme (Terence Stamp), connu pour son sex-appeal, Yvan rentre en crise définitivement. Et contribue activement à compliquer les choses.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pour les plus mauvaises langues, le sujet du film pourrait sembler une façon d’exorciser les peurs qui couvent dans le réalisateur y compris dans la vie réelle. «Mais moi aussi dans ma carrière j’ai passé la journée au lit, nu avec actrices nues. Je confesse que ça fait drôle de rentrer ensuite chez ma femme et faire comme si de rien n’était». Yvan Attal est à Rome pour lancer la sortie en Italie de son film, après le succès obtenu en France depuis sa sortie en novembre 2001.

Comment se fait-il que vous avez voulu raconter une histoire aussi intime ?
«Moi aussi si je suis un acteur, comme ma femme. Ça valait la peine de parler d’un aspect très particulier de notre profession, qui offre beaucoup de côtés comiques. Ce film n’est pas un journal intime de notre mariage. Ce n’est pas la vraie vie, mais pas complètement non plus la fiction. J’aimais bien l’idée de confondre les choses»

Le rythme, les atmosphères et les répliques de son film rappellent les comédies de Woody Allen. Quels sont vos points de référence ?
«En effet l’approche de Woody Allen à la comédie me plait beaucoup, tout comme le style Billy Wilder, Robert Altman et plein d’autres. Ils ne font pas juste un film de gags et ne leur sacrifient pas le reste. La tendance à alléger tout en faveur des répliques drôles fait naître souvent des films très plats. Les décors, les lumières et la musique de Brad Mehldau m’ont aidé à donner une certaine élégance au film».

Dans un couple d’acteurs une rivalité professionnelle peut-elle se déclencher ?
«A’ priori oui, mais ce n’est pas le cas entre Charlotte et moi. A’ la maison nous ne parlons pas beaucoup de travail. Ma femme – et c’est un de ses dons – arrive à ne pas être actrice 24 heures sur 24. Même si difficilement elle arrive à se détacher et dans les périodes où elle est en tournage elle a souvent la tête ailleurs. Mais c’est normal. Maintenant elle commence le tournage d’un film avec Sean Penn et Benicio del Toro Toro (21 Grams di Alejandro González Iñárritu, ndr). Je me sens un peu anxieux comme le personnage de mon film et j’espère que la tempête passe vite !»

Quels sont vos projets pour l’avenir ?
«Je viens de finir d’écrire le scénario d’un nouveau film, et j’espère commencer à tourner à la fin de l’été. Dans les salles françaises sort au mois d’avril Bon Voyage [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Paul Rappeneau, où j’ai tourné avec Gérard Depardieu, Isabelle Adjani et Rupert Everett».

Newsletter

Warsaw
EPI Distribution
LIM

Follow us on

facebook twitter rss