La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

Hungry Hearts : une histoire d'amour explorée du point de vue de son devenir”

email print share on facebook share on twitter share on google+

Saverio Costanzo • Réalisateur

par 

- VENISE 2014 : Saverio Costanzo est en compétition à Venise avec un film interprété par Alba Rohrwacher et Adam Driver, couronnés par les deux prix d'interprétation du festival

Saverio Costanzo  • Réalisateur

“J'ai écrit le scénario sans juger aucun de mes trois personnages, avec douceur et tendresse, et en pensant aussi à mon rôle de père. Pendant la phase d'écriture, la douceur avec laquelle je les ai considérés m'a fait du bien à moi aussi. L'expérience a été cathartique”, a confié Saverio Costanzo à la presse italienne après la projection de son quatrième long métrage, Hungry Hearts [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Saverio Costanzo
fiche film
]
, en compétition à la Mostra de Venise. “Ce film raconte avant tout une histoire d'amour explorée du point de vue de son devenir. Je n'ai pas pensé un seul instant que cette mère serait capable de faire du mal à son enfant”. La mère en question, interprétée par Alba Rohrwacher, est obsédée par la crainte que son bébé de sept mois, dont une voyante lui a dit qu'il était un "enfant indigo", soit contaminé par le monde extérieur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Il est certain que le monde dans lequel nous vivons nous intoxique, mais ceci est une considération d'ordre sociologique. Je voulais surtout montrer comment certains choix radicaux peuvent conduire à cette idéologie qui a tué des millions de personnes. Mon film n'est contre rien ni personne, mais si vous voulez vraiment savoir, j'adore les Big Mac et une fois par mois, j'amène mes enfants chez Mac Donald", précise Costanzo. 

Pour Hungry Hearts, le réalisateur romain s'est inspiré du roman de Marco Franzoso Il bambino indaco :  "J'ai eu un rapport compliqué avec ce livre. Je l'ai commencé et abandonné plus d'une fois. L'histoire puissante qu'il racontait m'attirait, mais le risque qu'elle devienne malsaine me faisait peur". Deux ans plus tard, le roman a fini par arriver sur le grand écran, transposé à New York et tourné en anglais. Aux côté de Rohrwacher, on trouve les Américains Adam Driver et Roberta Maxwell. "Je n'ai pas choisi New York par hasard. C'est une ville où j'ai vécu longtemps et que je connais bien, une ville où la violence est constante et où on vit dans un isolement et une solitude totales. C'est là que l'héroïne du film mène sa bataille. À Rome, l'histoire n'aurait pas été crédible. En résumé : je n'ai pas choisi New York seulement pour 'faire l'Américain' comme dans la chanson 'tu vuo' fa l'americano'…".

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Newsletter

Warsaw
EPI Distribution
LIM

Follow us on

facebook twitter rss