Home (2016)
El bar (2017)
Sage Femme (2017)
Fixeur (2016)
The Giant (2016)
Fiore (2016)
Brimstone (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

Regarder au-delà des frontières

email print share on facebook share on twitter share on google+

Jonas Katzenstein et Maximilian Leo • Producteurs

par 

- Les producteurs allemands parlent de la société qu'ils ont fondée ensemble, augenschein Filmproduktion

Jonas Katzenstein et Maximilian Leo  • Producteurs

L’année 2014 s’avère très chargée pour la société augenschein Filmproduktion de Jonas Katzenstein et Maximilian Leo, qui siège à Cologne et s'occupe souvent de projets internationaux, de la Roumanie (Box de Florin Serban) au Kazakhstan (The Wounded Angel d’Emir Baigazin) en passant par Singapour (Apprentice de Boo Junfeng). augenschein produit aussi des films allemands. Cette année a bien commencé pour la société, qui a présenté des films à Sundance (la coproduction The Disobedient [+lire aussi :
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
de Mina Djukic) et Berlin (le premier long métrage My Brother’s Keeper [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Maximilian Leo). Mais comment augenschein est-elle devenue un opérateur sur la scène internationale de le coproduction ?

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il y a 8 ans, l’étudiant en cinéma Maximilian Leo, cherchait quelqu’un pour s’occuper de la post-production sonore d'un court métrage réalisé par lui au sein de l’Académie des médias de Cologne. C'est là qu'il a fait connaissance avec l’ingénieur du son Jonas Katzenstein, qui venait de fonder son propre studio : "Nous nous sommes bien entendus et avons commencé à collaborer sur des projets, se rappelle Leo. Nous avons collaboré sur de plus en plus de projets et puis nous avons décidé de monter augenschein Filmproduktion ensemble, il y a maintenant six ans. Dès le départ, nous avons pris part à des coproductions internationales". Le duo de producteurs a fait sa première apparition sur la scène internationale à l'occasion de Mannheim Meeting Place (anciennement Mannheim Meetings), en 2010. "Nous avons suivi la formation International Producing, organisée par Simon Perry à l'École internationale de cinéma de Cologne. Il nous a encouragé à fréquenter les marchés de la coproduction, explique  Katzenstein. Ainsi, deux semaines après Mannheim, nous sommes allés à Connecting Cottbus, qui se concentre sur les projets est-européens. Depuis, nous assistons chaque année au Cinemart de Rotterdam, au Marché de la coproduction de la Berlinale et à l’Atelier de la Cinéfondation de Cannes".

En tant que jeune société de production de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, augenschein a rapidement été soutenue par le fonds régional NRW. Il a été partenaire sur un film brésilien (Amid Valleys and Mountains de Philippe Barcinski) et une production belge (Kid [+lire aussi :
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
de Fien Troch). "Notre parcours montre que les coproductions internationales auxquelles nous participons sont les oeuvres de réalisateurs au renom grandissant, ce qui bénéficie à nos propres productions, affirme Leo. Nous avons une idée de ce qui est réalisable en Allemagne et de ce que les chaînes de télévision sont susceptibles d'appuyer, mais il faut aussi savoir regarder au-delà des frontières et maintenant, comme nous connaissons le genre de film qu'attendent les différents festivals, nous pouvons adapter nos projets ". 

Jusqu’à présent, les productions de la jeune équipe étaient un mélange éclectique entre documentaires et longs métrages de fiction. "Les documentaires demandent moins de temps en termes de développement et en processus de production que des longs métrages de fiction". Pour les fictions, Leo explique : "En tant que petite société indépendante, nous nous concentrons sur le cinéma d’art et d’essai, car nous nous intéressons surtout aux scénaristes-réalisateurs. Comme nous n'avons nous-mêmes que 6 ans, nous privilégions les jeunes réalisateurs ». 

C'est à travers augenschein que Leo a produit son long métrage My Brother’s Keeper, le film d’ouverture de la section allemande du dernier Festival de Berlin. L’année prochaine, la société lancera le tournage du drame Volt de Tarek Ehlail, un réalisateur autodidacte de Sarrebrück qui n’a jamais fréquenté d'école de cinéma. Les chaînes de télévision SR, SWR et ARTE se sont associées à ce projet.

En ce qui concerne la gestion du travail au sein de sa société, Leo précise : "Nous suivons un modèle spécial : Ce n’est pas comme si Jonas et moi travaillions seuls : nous avons une équipe de six salariés qui nous épaulent". "L'équipe comprend un producteur, un responsable financier, un responsable de projets, un producteur junior, un comptable et un assistant technique pour la postproduction interne. Et il ne faut pas oublier les réalisateurs à leur premier ou deuxième film avec qui nous travaillons, souligne Katzenstein. La prochaine étape sera de travailler avec des réalisateurs plus expérimentés, comme le Roumain Calin Peter Netzer . Dans un futur proche, un contrat de coopération avec les studios MMC de Cologne nous donnera encore d’autres perspectives. Cette coopération pourrait ouvrir très bientôt la voie à de plus grosses productions, pas forcément d’art et d'essai".

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Newsletter

CASI HECHO Home

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring