Glory (2016)
One Step Behind the Seraphim (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
L'Usine de rien (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

"Le documentaire est le fer de lance du cinéma”

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dumitru Budrala • Président de l’Astra Film Festival

par 

- Le président de l’Astra Film Festival, Dumitru Budrala, a discuté avec Cineuropa des défis à surmonter pour organiser ce rassemblement et de ses projets futurs

Dumitru Budrala  • Président de l’Astra Film Festival

Dumitru Budrala est le fondateur et président de l’Astra Film Festival, dont la 21ème édition s'est terminée le 12 octobre avec la victoire du documentaire Maidan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, sélectionné au festival de Cannes, du réalisateur ukrainien Sergei Loznitsa. Le réalisateur et photographe Dumitru Budrala a réalisé des documentaires qui ont été récompensés dans plusieurs festivals de films internationaux. Le plus connu d'entre eux est peut être The Curse of the Hedgehog (2004), un film sélectionné dans plus de 50 festivals autour du monde. Le réalisateur et organisateur du festival a discuté avec Cineuropa des défis que représente l'organisation d'un évènement présent depuis si longtemps en Roumanie, mais aussi de l'avenir d'Astra et de son prochain projet.

Cineuropa : L’Astra Film Festival a célébré sa 21ème édition. Quels changements ont eu lieu ces deux dernières décennies ?
Dumitru Budrala :
L'évolution du festival a surtout été de dimension historique, étant donné que les 20 dernières années ont apporté des changements globaux en termes de communication et le genre documentaire est devenu du vrai cinéma. Du point de vue de la Roumanie, nous sommes passés d'un système socialiste à un capitalisme post-socialiste, ce qui a influencé l'apparence du festival et en particulier ses progrès.

Du point de vue d'un organisateur de festival de films documentaires, que pensez-vous de l'évolution du genre au cours de la dernière décennie ?
Cela a pris un essor incroyable et le documentaire est actuellement le fer de lance du cinéma. Il n'est pas surprenant que cette année, le prestigieux magazine britannique de cinéma Sight and Sound ait publié une liste des 100 meilleurs documentaires de tous les temps.

Selon vous, quelle est la plus grande réussite d’Astra en 2014 ?
Parmi tous les moments merveilleux qui se sont déroulés, un se démarque en particulier : l’augmentation du public à l’Astra Film Junior qui a dépassé les 10 000 enfants cette année. Outre ce chiffre incroyable, vous pouvez imaginer  l'atmosphère culturelle incroyable  dans  laquelle la ville de Sibiu était plongée pendant cinq jours. Les écoliers de Sibiu et des villes et villages alentours venaient  aux projections spéciales organisées pour les enfants de 6 à 18 ans. Voir la joie sur le visage de ces enfants si enthousiastes présents dans les cinq salles de projection est une expérience indescriptible.

Il n’est jamais trop tôt pour penser aux éditions à venir : que changeriez-vous pour l’Astra 2015 ?
Cela fait 20 ans que nous attendons que les autorités ouvrent de vraies salles de cinéma. Peut-être qu’en 2015, ce rêve se réalisera et nous n’aurons plus besoin de six camions d’équipements pour  transformer des salles de concert ou de fêtes en salles de cinéma improvisées.

Si vous deviez  recommander un seul documentaire de cette édition, lequel choisiriez-vous ?
At Berkeley
, le nouveau documentaire de Frederick Wiseman, pour sa vision cinématographique percutante qui lui permet de pénétrer, explorer et comprendre le monde qui nous entoure, ainsi que pour sa façon d’utiliser le langage cinématographique.

Lors du dernier concours organisé par le Romanian National Film Center (Centre de la cinématographie roumain), vous avez gagné une bourse pour un nouveau documentaire, The Song of the Knife. De quoi s’agit-il ?
C’est un projet en cours de développement qui parle d'une tragédie qui s'est déroulée dans un village roumain. Les évènements m’ont stupéfait car les actes des personnes se sont révélés être incroyablement inconsidérés, comme si leurs jugements de valeurs concernant la vie et la mort s'étaient évaporés. Les villageois étaient menés exclusivement par l'état d'esprit général de leur communauté.

(Traduit de l'anglais)

Newsletter

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value

Follow us on

facebook twitter rss