Rester vertical (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
Belle Dormant (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

"L'environnement numérique fait tomber les frontières"

email print share on facebook share on twitter share on google+

Laurine Garaude • Directrice, MIPTV

par 

- Laurine Garaude, la directrice du MIPTV, est revenue pour Cineuropa sur les faits marquants et les tendances de cet événement de quatre jours

Laurine Garaude  • Directrice, MIPTV

Le MIPTV, qui s'est tenu du 13 au 16 avril à Cannes, a rassemblé des milliers de producteurs de contenus pour la télévision, d'acheteurs, d'experts de l'internet et de la télévision du monde entier autour de programmes excitants et de nouveaux talents pour leurs chaînes. Cineuropa a rencontré la directrice de l'événement, Laurine Garaude, pour en savoir plus sur les propositions de cette année.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa : Quels ont été les sujets importants au MIPTV 2015 ?
Laurine Garaude : L'idée d'avoir des histoires provenant du monde entier. Nous nous trouvons actuellement dans une culture sans frontières, ce qui ouvre de nouvelles possibilités. Ici, on peut voir des slogans comme "faisons tomber les frontières", et le slogan du MIPTV est "contenu créatif libre", ce qui reflète vraiment la réalité. Certains programmes télévisés font le tour du monde ; c'est de plus en plus possible. C'est en partie grâce à l'environnement numérique, qui fait tomber les frontières. C'est un sujet excitant pour les producteurs de contenus et un thème important qui a été présent tout au long de l'événement. Un autre sujet majeur est lié à notre programme de conférences "The Millennial Shift", qui parle de la transformation des nouvelles générations en raison de leurs goûts différents et de leurs nouvelles habitudes de consommation, et l'impact de ce changement sur les modèles économiques et sur le contenu créatif. Ceci est capital pour les professionnels de la télévision en tous genres dans le monde entier.

Les histoires locales ayant un attrait international étaient-elles un enjeu essentiel au MIPTV ?
On parle beaucoup des différents pays. Par exemple, cette année, nous avons mis en évidence le Danemark, la Suède, la Norvège et la Finlande. Les pays nordiques ont beaucoup de succès depuis quelques années grâce aux séries noires et policières. The Killing, par exemple, a été adapté dans plusieurs pays, de même que The Bridge. Nous venons d'entendre parler d'une série intitulée Real Humans, qui parle de robots humanoïdes dans un futur proche. La diffusion de la deuxième saison de la série est en cours sur SVT, et fait l'objet d'une adaptation pour Channel Four, baptisée Humans by Vision, qui sera diffusée en 2015. Il existe de nombreux programmes qui ont du succès dans un pays et sont capables d'en faire autant ailleurs. Le monde de la télévision recherche ce genre d'opportunités en ce moment, bien plus qu'il y a cinq ans.

Les diffuseurs doivent-ils jouer des nouveaux formats ?
Pour les vidéos en ligne, il faut des formats courts. Par exemple, un des nouveaux formats dont nous parlons est l'épisode de 22 minutes, qui peut être divisé en trois parties de six minutes dans la version en ligne. Les programmes de Digital Fronts sont spécialement créées pour pouvoir être adaptés sous forme de vidéos en ligne. Par exemple, Collective Digital Studio lance une nouvelle série numérique intitulée Maximum Ride qui fonctionne comme cela. Les producteurs créent également des contenus courts pour le web, et s'ils fonctionnent bien, ils les développent pour en faire des série plus longues, soit pour une diffusion en ligne (sur Netflix ou autre), soit pour une chaîne traditionnelle. Il y a plusieurs solutions.

Y-a-t-il plus de programmes qui sont produits en résolution 4K ?
Au MIPTV, nous disposons d'un programme complet pour les productions en 4K. Il existe de plus en plus de contenus créés en 4K. Le 13 avril, nous avons présenté l'avant-première mondiale du premier épisode de Texas Rising, une série qui sera diffusée sur History Channel. Le réalisateur, Roland Joffé, a filmé la série en 6K et en CinemaScope. Il a choisi cette technologie car c'est une série sur le western et tous ses vastes paysages. Depuis 2013, la production en 4K a fait de grands progrès. Les coûts de tournage ont également diminués.

Quel est l'impact de ces possibilités en ligne sur les accords qui se signent pendant le marché ?
Nous avons constaté que l'on peut faire beaucoup de choses, avec l'internet, mais pas tout n'est pas destiné à réussir. Il faut rencontrer des partenaires avec qui on travaille bien. Tout est question de confiance et de compatibilité. Quand on veut travailler avec des gens du monde entier, il faut les rencontrer en vrai, pour déterminer si on se sent compatible et capable construire l'entreprise autour de bonnes relations. Un projet commun repose sur une passion commune de créer des contenus, mais aussi sur une amitié qui peut seulement se développer face à face.

(Traduit de l'anglais)

Newsletter

courgette oscar shortlist

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250