Rester vertical (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
Belle Dormant (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

“L’animation est un genre vers lequel tout converge”

email print share on facebook share on twitter share on google+

Žofia Bosáková, Maroš Brojo • Directrice et directeur artistique, Fest Anča

par 

- Cineuropa a rencontré Žofia Bosáková et Maroš Brojo, directrice et directeur artistique de Fest Anča, le seul festival slovaque dédié au multimédia qui se spécialise dans l'animation

Žofia Bosáková, Maroš Brojo  • Directrice et directeur artistique, Fest Anča
Žofia Bosáková (à gauche) et Maroš Brojo

Le festival international Fest Anča du multimédia de Žilina, dont la 9ème édition a lieu du 29 juin au 3 juillet, est le seul de Slovaquie qui se spécialise dans l’animation. Il comprend une section compétition internationale, qui réunit “les films d’animation les plus importants” des deux dernières années, une compétition internationale étudiants et une compétition slovaque. Cineuropa a rencontré la directrice de l’événement, Žofia Bosáková, et son directeur artistique Maroš Brojo pour parler de cette nouvelle édition.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa : Fest Anča est le seul festival de Slovaquie qui se consacre à l’animation à destination d’un public adulte. Pourquoi avoir choisi ce profil ?
Žofia Bosáková : Fest Anča est avant tout un festival international d’animation qui présente des productions animées en tous genres. Le programme couvre un vaste éventail de styles et il comprend un volet industrie avec des projections, des masterclasses, les Game Days, des rencontres en face-à-face, etc.... Il faut toutefois préciser que nos activités vont au-delà du fesival : nous présentons des oeuvres animées toute l’année, puisque nous distribuons en Slovaquie les gagnants. Nous participons aussi à la programmation d’autres festivals, en Slovaquie et ailleurs.

Votre festival est multimédia par nature. Est-ce en réaction à la convergence des médias ?
ŽB : Notre festival a endossé cette orientation multimédia dès sa première édition, qui a présenté du glitch art, du mapping vidéo, des installations de machinima, des jeux vidéos, des concerts, des expositions et des contenus dans le format populaire de la battle karaoké animée. Nous essayons de donner à l’événement une ambiance estivale tout en permettant aux visiteurs de découvrir toutes les sortes de contenus et de formes à travers lesquels s’exprime l’animation de nos jours, car l’animation est un genre vers lequel tout converge. Notre objectif principal est favoriser la découverte pour le public comme pour les professionnels, des créations indépendantes aux productions professionnelles.

Quels sont le thème central ou les grands motifs de cette édition 2016 ?
Maroš Brojo : Le grand thème de cette neuvième édition est le profil complexe de l’animation des Balkans (à travers un gros plan sur cette région), c’est-à-dire de Croatie, de Serbie, de Roumanie, de Slovénie et de Grèce. Les projections sont divisées en deux sous-sections, Balkan Now et Balkan Legends, pour chaque pays. L’intention est de comparer et faire se répondre les productions classiques et les oeuvres plus contemporaines, et de comprendre quelle a été l’évolution dans le domaine de l’animation dans les Balkans, sur plusieurs décennies. Les ateliers sont un élément clef du programme. Steven Woloshen, originaire de Montréal et spécialisé dans les installations jouant avec la temporalité par griffage de la pellicule, viendra donner une masterclasse baptisée “Scratchatopia”. Il faut aussi citer parmi nos invités les frères Quay, qui tiendront une masterclasse qui leur permettra de présenter leur filmographie à travers des sections thématiques.

Vous proposez une section intitulée Game Days. Comment se porte ce domaine ?
MB : La section a bien marché les fois précédentes, c’est pour cela que nous l’avons de nouveau mise au programme. L’objectif est d’informer les gens sur les jeux de haute qualité, mais aussi de mettre en contact les développeurs de jeux d’Europe Centrale et d’Europe de l’Est, et ainsi d’inciter des coopérations internationales. Parmi les attraits phares des Game Days cette année, il y a la présence des studios polonais Platige Image, qui ont à leur tableau de chasse des nominations allant des Oscars aux BAFTA et des SIGGRAPH aux VES Awards. Ils créent des animations pour Ubisoft, Microsoft, CD Projekt RED et Crytek, et c’est aussi eux qui se sont occupés des effets spéciaux des films Antichrist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Cannes 2009 Lars von Trier
fiche film
]
et Melancholia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Lars von Trier
fiche film
]
. Les studios croates Croteam, auxquels on doit les jeux vidéo Serious Sam, vont présenter The Talos Principle, acclamé par la critique. Et en plus des cours, les visiteurs pourront essayer des équipement de réalité virtuelle comme Oculus Rift, HTC Vive et Gear VR.

(Traduit de l'anglais)

Newsletter

courgette oscar shortlist

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250