A Ciambra (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
One Step Behind the Seraphim (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Square (2017)
Corps et âme (2017)
L'Usine de rien (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

"L’innovation est notre mission"

email print share on facebook share on twitter share on google+

Paolo Del Brocco • Administrateur délégué, RAI Cinema

par 

- Nous avons rencontré Paolo Del Brocco, administrateur délégué de la production de la RAI pour parler de sa nouvelle stratégie éditoriale. "L’avenir réside dans le mélange des genres"

Paolo Del Brocco • Administrateur délégué, RAI Cinema

Dogman de Matteo Garrone et Il Traditore de Marco Bellocchio (lire l’article), Sicilian Ghost Story de Piazza & Grassadonia et Martin Eden de Pietro Marcello, la suite de Ragazzo invisibile de Gabriele Salvatores (lire l’article) et Ammore e Malavita de Manetti Bros (lire l’article) et le très attendu The Leisure Seeker de Paolo Virzì avec Helen Mirren et Donald Sutherland (lire l’article): le meilleur du cinéma italien pour un nouveau programme éditorial en sept différentes lignes de production que la RAI Cinema a présenté pour la prochaine saison cinématographique. Cineuropa s’est entretenu avec l’administrateur délégué de la société de production dirigée par la télévision publique, Paolo Del Brocco.

Cineuropa : La nouvelle ligne pointe vers l’innovation.
Paolo Del Brocco: le mandat institutionnel que la RAI nous a confié consiste à apporter à nos films une nouvelle ligne narrative, en plaçant l’histoire au centre de ces derniers. C’est pourquoi nous avons également demandé aux auteurs les plus chevronnés, tels que Bellocchio, Amelio, Salvatores et Virzì, d’écrire des scénarios innovants, sans renoncer à leur signature stylistique. Cette nouvelle méthode prendra des années et pourrait se refléter dans le nombre d’entrées, mais c’est un risque à prendre, car notre devoir est de faire en sorte que ces films soient réalisés, indépendamment de leur succès commercial.

D’autres changements sont en cours dans l’industrie audiovisuelle.
RAI Cinema a réalisé qu’il fallait moderniser son approche cinématographique il y a deux ans et met en place des nouveautés en exprimant le besoin de changement dans la production de comédies et de films d’auteurs. Nous accordons beaucoup d’énergie aux productions innovantes et expérimentales d’un point de vue du langage, de l’histoire et du style narratif, dans le but de marquer un tournant dans l’approche cinématographique, qui a montré quelques signes de faiblesses ces dernières années. En ces temps où règnent complexité et compétition en raison de la multiplication du contenu audiovisuel, il est nécessaire de diversifier et d’innover davantage en termes de qualité, de chercher de nouvelles routes, de nouvelles stratégies capables de traverser les genres.

Il s’agit donc de mélanger les genres pour créer quelque chose de nouveau, en plusieurs lignes de production.
RAI Cinema va dans cette direction. L’avenir du cinéma italien réside dans le mélange des genres, précisément dans le but de proposer une histoire différente. En ce qui concerne la ligne de recherche plus innovante, la RAI Cinema offre une variété de nouvelles productions que nous avons organisées en plusieurs groupes distincts.

La ligne que nous avons appelée ‘’La nostra storia’’ (notre histoire) comprend des films tels que La tenerezza de Gianni Amelio ; Dogman de Matteo Garrone, inspiré des crimes atroces du "Canaro della Magliana” à Rome ; Una questione privata de Paolo et Vittorio Taviani avec Luca Marinelli dans le rôle du partisan de Beppe Fenoglio ; le nouveau Bellocchio, Il Traditore, sur Buscetta, mafieux repenti ; Il Signor Diavolo, premier film d’horreur de Pupi Avati ; le nouveau film de Mario Martone, Capri-Batterie ; et enfin Io sono tempesta de Daniele Luchetti,inspiré de la vie de Silvio Berlusconi.

‘’Cinema del futuro’’ (Cinéma du futur) comprends des titres d’auteurs débutants ou confirmés comme Lazzaro felice d’Alice Rohrwacher, Cuori Puri de Roberto De Paolis, Look Up de Fulvio Risuleo et Una famiglia de Sebastiano Riso avec Micaela Ramazzotti.

‘’Coming of Age’’, sur les récits initiatiques, sera représentée par la suite de Ragazzo invisibile de Salvatores, Les Enfants de la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Andrea De Sica
fiche film
]
d’Andrea De Sica et Otzi e il mistero del tempo de Gabriele Pignotta.

La ligne la plus innovante est ‘’Pop Italiano’’ avec la comédie musicale de Manetti Bros, Ammore e Malavita ; le premier film fantastique de Cosimo Gomez, Brutti e cattivi ; Il primo re de Matteo Rovere, sur le mythe de Romulus et Rémus ; A Casa d’Antonio Albanese, qui est également le protagoniste du film ; Il mio corpo vi seppellirà de Giovanni La Parola et le film fantastique surréaliste Addio fottuti musi verdi de Francesco Ebbasta.

Dans la ligne “Cinema senza frontiere” (Cinéma sans frontières) se retrouvent nos auteurs de coproductions internationales : outre le nouveau film de Virzì, cette ligne de production comprend entre autres The Whale d’Andrea Pallaoro avec Charlotte Rampling, Nico, 1988 de Susanna Nicchiarelli et Il libro delle visioni de Carlo S. Hintermann.

Enfin, la catégorie ‘’Cinema del reale’’ (Cinéma du réel) est celle du documentaire et de la fiction avec le nouveau film de Roberto Minervini Nobody in This World Is Better Than Us, Buon Inverno de Giovanni Totaro et La strada dei Samouni de Stefano Savona.

(Traduit de l'italien)

Newsletter

San Sebastian Report
Jihlava
Focal Production Value

Follow us on

facebook twitter rss