Suntan (2016)
La tenerezza (2017)
The Divine Order de Petra Volpe
The Young Lady (2016)
Django (2017)
La Colère d'un homme patient (2016)
United States of Love (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

"Tout commence par le talent, tout commence localement"

email print share on facebook share on twitter share on google+

Steve Matthews • Producteur délégué, HBO Europe

par 

- À l'approche du Forum du film de Visegrad 2017, Cineuropa s'est entretenu avec Steve Matthews, producteur délégué chez HBO Europe, sur l'âge d'or de la télévision en Europe

Steve Matthews  • Producteur délégué, HBO Europe

Steve Matthews, producteur délégué d’HBO Europe donnera une conférence au Forum du film de Visegrad sur la vague de minisérie de qualité qui arrive d’Europe centrale et orientale. Steve Matthews était consultant sur la production de la série de fiction historique The Borgias. Il a aussi cocréé et coproduit la série britannique Urban Gothic pour Channel 5, collaboré à la rédaction du scénario de la série dramatique de la BBC Silent Witness, et a dernièrement supervisé la production de la série polonaise Blinded by the Lights, de la série hongroise Aranyelet et de la minisérie tchèque Wasteland. En 2016, il a intégré le programme MIDPOINT TV Launch (voir la news). Cineuropa l’a rencontré afin de discuter de l’âge d’or de la télévision en Europe et des projets d’HBO en Europe centrale et orientale.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa : Vous venez d’obtenir le poste de vice-président pour l’Europe centrale, septentrionale et l’Espagne. Avez-vous déjà des projets en tête pour ces zones ?  
Steve Matthews :
Oui, nous progressons ! Le développement de la zone septentrionale est en route depuis environ six mois et nous avons prévu de nombreux projets très stimulants. En ce qui concerne l’Espagne, nous nous y attaquons tout juste, mais nous apportons de nouvelles idées très intéressantes. Le contraste entre ces zones est frappant. Depuis longtemps, l’Espagne produit des séries de qualité, et, dans les pays du Nord, les jeunes talents font entièrement confiance à Nordic Noir, qui a connu beaucoup de succès, tant au niveau national qu’international. Ces marchés sont fortement développés, notre travail y est donc entièrement différent de celui à accomplir en Europe centrale.

Les productions nationales ont finalement connu un grand succès à l’international, où elles ont reçu de sincères louanges. À quels éléments liés au contexte national pensez-vous avant de produire de telles séries ?
Tout commence par le talent, tout commence localement. Nous sommes constamment à la recherche de talents nationaux ayant une histoire à raconter ou à transmettre. Dénicher et soutenir les talents nationaux, puis les aider à donner une forme à leur histoire, c’est l’essence même de mon travail chez HBO Europe. En Europe centrale, nous avons découvert qu’en dépit de l’excellent niveau des cinéastes avec lesquels nous travaillons, ils manquent généralement d’expérience en ce qui concerne l’écriture de scénario. Ils sont toutefois dotés d’un talent naturel et mon travail, c’est justement de les soutenir vis-à-vis du scénario, tout en préservant ce côté unique et naturel. Wasteland (voir la news) en est le parfait exemple : Štepán Hulík est un jeune écrivain très talentueux, il avait une idée très précise de son projet, de ce qu’il voulait raconter sur son pays. Cependant, Wasteland est aussi une minisérie policière qui expose des indices et des suspects compréhensibles pour le monde entier. J’ai beaucoup d’expérience en termes de drames centrés sur le crime, mais je l’ai seulement aidé à tisser son intrigue. En ce qui concerne les personnages, l’atmosphère et le thème, tout vient de lui. Nos projets sont en effet toujours développés en fonction du marché national et sont issus de talents locaux. Même si c’est évidemment positif pour nous que nos séries soient vues et récompensées au-delà des frontières, nous n’imposons jamais rien aux réalisateurs en vue d’assurer un succès international. Au contraire, nous sommes convaincus que c’est justement les aspects nationaux qui attirent les spectateurs internationaux.

Quels éléments de l’industrie cinématographique de l’Europe centrale ont initié l’augmentation du nombre de miniséries à la répercussion internationale ? Ce phénomène s’explique-t-il par cette époque dite du "Peak TV", l’âge d’or de la télévision ?
Oui, il résulte entièrement de cette dynamique. Je pense que de nombreux éléments permettent d’expliquer ce qu’il se passe. Grâce à l’immense succès de The Killing et d’autres séries de Nordic Noir, les pays scandinaves ont su montrer que la "télévision sous-titrée" représente un certain marché, alimenté en outre par la multiplication de plateforme. Les spectateurs demandent des programmes de qualité. Les équipes d’Europe centrale sont aussi compétentes que les autres et bénéficient d’une industrie cinématographique en plein essor, de nombreuses années d’expériences au sein de coproductions internationales et d’atouts technologiques, tels que la caméra Alexa. Ces éléments leur permettent de produire des contenus de qualité à un prix correct. Je ne travaille pas dans la finance, mais je trouve cela très intéressant de constater que les chiffres permettent d’offrir aux abonnés tant des productions nationales de qualité que des blockbusters tels que Game of Thrones et Westworld.

HBO Europe a annoncé son expansion à la région Adriatique (Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Slovénie, Macédoine et Monténégro). Que recherche HBO Europe dans cette zone ? Les productions seront-elles similaires à celle de la République tchèque, la Roumanie et la Pologne par exemple ?
Nous sommes ravis à l’idée de travailler dans la zone Adriatique. Nous ne savons pas encore exactement ce que nous recherchons, mais nous n’avons pas d’idées préconçues. Par exemple, nous n’avons pas déclaré vouloir une série policière ou autre chose. Une fois de plus, tout commence localement, tout commence par le talent. Nous allons bientôt annoncer le vainqueur du concours pour les projets de scénario que nous avons organisé dans cette zone. Nous en avons reçu un nombre incalculable et de très bonne qualité. Ce concours vise à nous faire découvrir de nouveaux talents. Nous cherchons des talents bruts, originaux, locaux, que nous pouvons encourager et soutenir afin qu’ils puissent raconter l’histoire qu’ils veulent.

(Traduit de l'anglais)

Newsletter

WBI Visions du Réel 2

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring