Glory (2016)
One Step Behind the Seraphim (2017)
L'Usine de rien (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

Coupé dans son Art

email print share on facebook share on twitter share on google+

Alexander Sokurov

par 

- Russian Ark est composé d´un seul plan séquence... Mais après la projection, le réalisateur russe se défoule : «Ils ont gâché mon travail»

Alexander Sokurov

Le réalisateur Alexander Sokurov est contrarié. Son film, un seul plan séquence de 90 minutes présenté en compétition au festival de Cannes a été projeté en effectuant la coupure de pellicule et donc le changement de bobines. «Russian Ark est le premier film, de l´histoire du cinéma, composé d´une seule prise aussi longue et réalisé avec une caméra numérique. Toute la troupe a travaillé jusqu´à l´épuisement, physique et psychologique, et c´est ainsi qu´on est récompensés! Le film n´est pas digne d´un festival qui se glorifie d´une telle réputation et qui détruit ensuite de manière aussi définitive le sens de nos efforts» raconte Sokurov. Malgré cette réquisitoire la critique unanime a exalté le film qui explore l´histoire de la culture russe en flânant dans les 33 salles du Musée de l´Hermitage à Saint-Pétersbourg.

Avez-vous eu besoin d´un montage ?
On n´en n´a opéré aucun sur le côté visuel. Par contre, on a fait un grand travail de post-production sur le mixage son. Au début du tournage, pour les cinq premières minutes du film, on eu trois faux départs. C´était une scène très compliquée, exacerbée ultérieurement par la quantité de décors et de costumes.

Quelle idée y-a-il derrière ce long travelling de culture russe réalisé précisément dans le Musée de l´Hermitage de Saint-Pétersbourg ?
Je voulais faire un film où il n´y ait pas de pauses de répit et qui suive le déroulement naturel du temps. Beaucoup de cinéastes croient que le cinéma commence par une manipulation : la trahison du temps. Mais la visualisation de ce concept devient dangereuse.

Le film est fourré d´&#...uvres d´art, de El Greco à Rembrandt, en passant par Van Dyck et beaucoup d´autres encore...
J´ai raconté la Russie et son rapport avec l´Europe à travers l´art et non l´histoire. Le cinéma est né pour soutenir et aider l´art, non pas pour la remplacer.

Newsletter

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value

Follow us on

facebook twitter rss