La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

Un choréographe du foot

email print share on facebook share on twitter share on google+

Joona Tena • Réalisateur

par 

Joona Tena • Réalisateur

Joona Tena, qui a fait des études de cinéma et d'archictecture, est déjà l'auteur de plusieurs fictions télévisées et courts métrages primés, comme The Good Ship (2004). FC Venus est son premier long métrage. Cette comédie footballistique produite par Jarkko Hentula pour Talent House (division de MRP - Matila Röhr Productions) et interprétée par Minna Haapkylä (apparu à l'écran dernièrement dans Selon Charlie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nicole Garcia) et Petteri Summaren (Frozen Land) est le plus gros succès de l'année en Finlande, avec plus de 235 600 entrées. Sa sortie nationale a été organisée en décembre par Columbia TriStar/Nordisk Film et le s ventes internationales sont assurées par Nordisk Film International Sales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa: Difficile de se concentrer sur le cinéma pendant la Coupe du monde... mais votre film est en l'ocurrence bien d'actualité, puisqu'il parle de la passion du football, des différences entre hommes et femmes et de leur compréhension mutuelle. Cette histoire vous est-elle très personnelle?
Joona Tena : La toile de fond correspond à des choses très personnelles. L'équipe masculine dans le film, HeMan, existe vraiment — elle joue ici en Finlande en sixième division — et cela fait quinze ans que j'en fait partie, ainsi que l'un des producteurs, qui nous a rejoint il y a environ une décennie, or ces questions de préférence — quand on fait passer les parties de foot avant les épouses, petites amies et réunions de famille — nous concernent tous. Quand un membre de l'équipe manque une partie pour quelque chose de plus important, la blague classique c'est de dire que ses priorités sont inversées. Enfin... nous avons peut-être forcé un peu certains traits pour les besoins de la comédie. En tous cas, je n'ai pour ma part jamais brisé une relation à cause du foot. Je connais bien un type qui a divorcé pour cause de fanatisme sportif, mais rien de tel n'est arrivé dans notre équipe. En fait, maintenant, la plupart des gars semblent jouer leur rôle de pères de famille très honorablement, mais quand un match commence, c'est autrechose...

Quels ont été les plus gros défis de ce premier film?
Dans ce film en particulier, la difficulté majeure était de diriger deux équipes de football en même temps. L'histoire comporte vingt personnages principaux qui sont présents de la première à la dernière scène. Cependant, après quelques courts métrages et après avoir réalisé tant d'heures de fiction télévisée prime time, en studio ou pas, rien ne m'a vraiment étonné par sur le plateau de ce long métrage. Le film étant projeté sur grand écran, il faut naturellement faire attention à plus de détails et j'ai peut-être aussi plus ressenti la pression d'avoir à maintenir la tension dramatique et visuelle. Il faut dire aussi que dans la mesure où on intéresse beaucoup plus les médias quand on fait un long métrage, la pression commerciale est évidemment plus forte que pour les fictions télévisées.

Les acteurs de FC Venus sont tous des stars montantes en Finlande. Quel genre d'entraîneur étiez-vous avec eux ? et comment se débrouillaient-ils sur le terrain de foot ?
Nous avons cherché des acteurs avec une certaine expérience du sport. Les gars avaient tous déjà joué. Les filles avaient en revanche sérieusement besoin d'entraînement, entraînement par un pro qui a commencé six mois avant le tournage. En fait, ceci a permis de briser la glace, et les filles ont développé un superbe esprit d'équipe bien avant que l'on commence à tourner. Sur le plateau, j'avais, en gros, prévu les plans selon ce que les acteurs étaient capables de faire, élaborant la chorégraphie de la plupart des scènes de foot par le biais de dessins, certains en 2D et certains en 3D. Naturellement, il n'était pas la peine de les faire bien jouer pendant toute la durée d'un match ; il suffisait de leur en donner l'air. Quelques secondes de brio par ci par là suffisent, ce dont un acteur talentueux et motivé est tout-à-fait capable.

Un remake allemand de ce film a été fait instantanément. Avez-vous vu la versoin allemande et qu'en pensez-vous ?
Je suis désolé mais je ne l'ai pas encore vu. J'étais très occupé pour la sortie du film — et je préfère le voir sur grand écran. Nous allons organiser une fête pour l'équipe et les acteurs finlandais et alors, nous projetterons le remake, pour le voir tous ensemble.

À quels autres types de film avez-vous envie de vous essayez à l'avenir ?
Je pense que le prochain ne sera pas une comédie. Avec FC Venus, le but était de faire un film divertissant,qui ferait rire le public, mais après cette expérience, j'ai maintenant envie de changement. Je continue de développer des scénarii, comme d'habitude. Ils pourraient avoir un fond plus sombre et plus lourd, mais quelquechose de plus léger finit toujours par transparaître dans les fissures du drame.

Newsletter

Warsaw
EPI Distribution
LIM

Follow us on

facebook twitter rss