Une femme douce (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
Scary Mother (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Erlprince (2016)
Grain (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

GOYA 2010

email print share on facebook share on twitter share on google+

Celda 211 et Ágora grands favoris des Goya

par 

Celda 211 et Ágora grands favoris des Goya

Une fois n'est pas coutume (et on espère qu'elle servira de précédent), les préférences de l'Académie de cinéma et celles du public pour cette année coïncident, comme en témoignent les nominations pour la 24ème édition des Prix Goya, qui seront attribués le 14 février. En effet, les deux grands favoris sont les deux gros succès de l'année passée, Celda 211 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Daniel Monzón
fiche film
]
(16 nominations) et Ágora [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(13).

Le succès d'Alejandro Amenábar était à prévoir, bien qu'Ágora ait reçu un accueil assez tiède de la part de la critique, car tous ses films ont toujours été bien mis en avant par les prix du cinéma espagnol. En revanche, on ne s'attendait pas avant cet été à la présence de Daniel Monzón et de son film Celda 211, qui a su conquérir progressivement le public après son succès à des festivals du calibre de Venise (lire l'info), Toronto ou Sitges.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le duel de ces deux films s'annonce passionnant autour des prix du meilleur film et du meilleur réalisateur, également disputés par El secreto de sus ojos [+lire aussi :
bande-annonce
making of
Interview Juan José Campanella [IT]
Interview Ricardo Darín [IT]
Interview Soledad Villemin [IT]
fiche film
]
de Juan José Campanella, autre phénomène de l'année (huit nominations ; lire l'info), et El baile de la Victoria [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Fernando Trueba, qui représente l'Espagne pour les nominations aux Oscars (neuf nominations aux Goya ; lire l'info).

Dans la catégorie meilleur acteur, le grand favori est Luis Tosar pour sa mémorable interprétation de Malamadre dans Celda 211. Il affrontera Antonio de la Torre (qui a pris plus de vingt kilos pour le film Gordos [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Daniel Sánchez Arévalo
interview : Entretien avec Daniel Sánc…
fiche film
]
), Jordi Mollá (le poète Gil de Viedma du film controversé El cónsul de Sódoma) et l'Argentin Ricardo Darín (El secreto de sus ojos [+lire aussi :
bande-annonce
making of
Interview Juan José Campanella [IT]
Interview Ricardo Darín [IT]
Interview Soledad Villemin [IT]
fiche film
]
).

Le course au Goya de la meilleure actrice voit face à Penélope Cruz (Étreintes brisées [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Pedro Almodóvar
fiche film
]
), Lola Dueñas (pour Yo también [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, qui lui a valu un prix à San Sebastián), Maribel Verdú (Tetro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Rachel Weisz (Ágora).

Le deuxième long métrage de Daniel Sánchez Arévalo, Gordos, fait aussi partie des films les plus nominés, avec huit prix en vue dont sept pour ses interprètes, ce qui récompense le caractère choral du film.

Le Goya du meilleur jeune réalisateur a, au fil des ans, fait figure de formidable tremplin qui a fait connaître des auteurs à présent parmi les plus importants d'Espagne, comme Amenábar, Diaz Yanes, Fernando León, Julio Medem, Juan Carlos Fresnadillo, Sánchez Arévalo et J. A. Bayona. Cette année, les candidats à ce prix sont Borja Cobeaga (Pagafantas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Borja Cobeaga
fiche film
]
), David Planell (La vergüenza [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Marc Coll (Tres días con la familia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), ainsi qu'Antonio Naharro et Alberto Pastor (Yo también).

Enfin, le titre de meilleur film européen sera disputé par les films français Bienvenue chez les Ch'tis [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Entre les murs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Carole Scotta
interview : Laurent Cantet
fiche film
]
, le film suédois Let the Right One In [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : John Nordling
interview : Tomas Alfredson
fiche film
]
et le titre britannique Slumdog Millionaire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Danny Boyle
fiche film
]
.

Liste complète des nominés :

Meilleur film
- Celda 211
- Ágora
- El secreto de sus ojos
- El Baile de la victoria

Meilleur réalisateur
- Alejandro Amenábar pour Ágora
- Campanella pour El secreto de sus ojos
- Daniel Monzón pour Celda 211
- Fernando Trueba pour El Baile de la victoria

Meilleur acteur dans un premier rôle
- Ricardo Darín pour El secreto de sus ojos
- Antonio de la Torre pour Gordos
- Jordi Mollà pour El cónsul de Sódoma
- Luis Tosar pour Celda 211

Meilleure actrice dans un premier rôle
- Penélope Cruz pour Étreintes brisées
- Lola Dueñas pour Yo también
- Maribel Verdú pour Tetro
- Rachel Weisz pour Ágora

Meilleur acteur dans un second rôle
- Raúl Arévalo pour Gordos
- Carlos Bardem pour Celda 211
- Ricardo Darín pour El baile de la victoria
- Antonio Resines pour Celda 211

Meilleure actrice dans un second rôle
- Pilar Castro pour Gordos
- Marta Etura pour Celda 211
- Vicky Peña pour El cónsul de Sódoma
- Verónica Sánchez pour Gordos

Meilleur acteur-révélation
- Alberto Ammann pour Celda 211
- Fernado Albizu pour Gordos
- Gorka Otxoa pour Pagafantas
- Pablo Pineda pour Yo también

Meilleur actrice-révélation
- Nausicaa Boninn pour Tres días con la familia
- Leticia Herrero pour Gordos
- Blanca Romero pour After
- Soledad Villamil pour El secretos de sus ojos

Meilleur jeune réalisateur
- David Planell pour La vergüenza
- Borja Cobeaga pour Pagafantas
- Marc Coll pour Tres días con la familia
- Antonio Naharro et Alberto Pastor pour Yo también

Meilleur scénario original
- Alberto Rodríguez et Rafael Cobos pour After
- Mateo Gil et Alejandro Amenábar pour Ágora
- Daniel Sánchez Arévalo pour Gordos
- Pedro Almodóvar pour Étreintes brisées

Meilleur scénario d'adaptation
- Daniel Monzón et Jorge Guerricaechevarria pour Celda 211
- Fernando Trueba, Antonio Skarmeta et Jonás Trueba pour El baile de la Victoria
- Joaquín Gorritz, Miguel Talmau, Sigfrid Monleón et Miguel Ángel Fernández pour El cónsul de Sódoma
- Eduardo Sacheriz et Juan José Campanella pour El secreto de sus ojos

Meilleur documentaire
- Cómicos
- Garbo, el hombre que salvó el mundo
- La mirada de Ouka Leele
- Últimos testigos: Fraga Iribarne y Carrillo

Meilleur court métrage documentaire
- Doppelgänger
- En un lugar del cine
- Flores de Ruanda
- Luchadoras

Meilleur film européen
- Bienvenue chez les Ch'tis
- Let the Right One In
- Entre les murs
- Slumdog Millionaire

Meilleur film hispano-américain
- Dawson, isla 10
- Gigante
- El secreto de sus ojos
- Fausta

Meilleur montage
- Carmen Frías pour El baile de la Victoria
- Mapa Pastor pour Celda 211
- Nacho Ruiz Capilla pour Ágora
- Nacho Ruiz Capilla et David Pinillos pour Gordos

Meilleure photographie
- Alex Catalán pour After
- Xavi Giménez pour Ágora
- Carles Gusi pour Celda 211
- Félix Monti pour El secreto de sus ojos

Meilleure musique originale
- Darío Marianelli pour Ágora
- Roque Baños López pour Celda 211
- Alberto Iglesias pour Étreintes brisées
- Federico Jusid pour El secretos de sus ojos

Meilleure chanson originale
- Agallas vs. Escamas dans Agallas
- Stick to the man dans Planet 51
- Spanish song dansSpanish movie
- Yo también dans Yo, también

Meilleur décors
- Guy Hendrix Dyas pour Ágora
- Marcelo Pont pour el Secreto de sus ojos
- Verónica Astudillo pour El baile de la Victoria
- Antón Laguna pour El cónsul de Sódoma

Meilleurs costumes
- Gabriella Pescucci pour Ágora
- Lala Huete pour El baile de la Victoria
- Cristina Rodríguez pour El cónsul de Sódoma
- Sonia Grande pour Étreintes brisées

Maquillage et coiffure
- Jan Sevell, Susan Suzann et Stokes-Muntón pour Ágora
- Raquel Fidalgo et Inés Rodríguez pour Celda 211
- José Antonio Sánchez et Paquita Núñez pour El cónsul de Sódoma
- Ana Lozano et Máximo Gattabrusi pour Étreintes brisées

Meilleur son
- Peter Glosso et Glenn Fremantle pour Ágora
- Sergio Burmann, Jaime Fernández et Carlos Farauolo pour Celda 211
- Pierre Gamet, Nacho Royo-Villanova et Pelayo Gutiérrez pour El baile de la Victoria
- Aitor Berenguer, Marc Orts et Fabiola Ordoyo pour Mapa de los sonidos de Tokyo

Meilleure direction de la production
- Eduardo Castro pour El baile de la Victoria
- José Luis Escolar pour Ágora
- Alicia Tellería pour Celda 211
- Félix Monti pour El secreto de sus ojos

Meilleurs effets spéciaux
- Cris Reynolds et Félix Bergés pour Ágora
- Raúl Romanillos et Guillermo Orbé pour Celda 211
- Salvador Santana et Alex Villagrasa pour Rec 2
- Pau Costa et Lluis Castells pour Spanish Movie

Meilleur film d'animation
- Animal Channel
- Cher Ami
- Pérez, el ratoncito de tus sueños 2
- Planet 51

Meilleur court métrage de fiction
- Dime que yo
- Lala
- La tama
- Terapia

Meilleur court métrage d'animation
- Alma
- La dama y la muerte
- Margarita
- Tachaan

Goya d'honneur pour Antonio Mercero.

(Traduit de l'espagnol)

Sarajevo Report
Locarno Report
Midpoint TV/Feature
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss