Glory (2016)
One Step Behind the Seraphim (2017)
L'Usine de rien (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2002 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

Bellocchio: «Qui a peur de mon film ?»

par 

- Le réalisateur italien attaque la télévision et critique ceux qui tentent d´affaiblir son film

Bellocchio: «Qui a peur de mon film ?»

On verra L´ora di religione bientôt en France car il a été aussitôt acheté par la Ocean. Mais le film de Marco Bellocchio, le seul italien en compétition à Cannes, très apprécié par la critique internationale, ne finit pas de provoquer en Italie. Le réalisateur, arrivé sur la Croisette avec ses acteurs (Sergio Castellitto, Chiara Conti, Jacqueline Lustig, Toni Bertorelli et Gianni Schicchi) et ses producteurs (Sergio Pelone et Giuliano Montaldo de RaiCinema), en a après ceux qui voudraient mettre le bâillon à son film, l´information télévisé publique italienne en particulier. «Comment est-il possible qu´au journal télévisé de Rai Uno ils n´aient pas encore annoncé que le film est en compétition à Cannes ? Pourquoi les évêques interdisent que le film soit projeté dans les salles catholiques ? Pourquoi la bande annonce ne peut pas être transmise en Prime Time ? Pourquoi le premier talk show auquel j´ai été invité a été celui de Giuliano Ferrara et Gad Lerner sur la chaîne privée La 7 ? Pourquoi la critique très positive du Père Fantuzzi dans le magazine Civiltà Cattolica n´a pas encore été publiée?».
A ces questions le réalisateur de Plaisance donne une seule et unique réponse : «On cherche à affaiblir le film, mais le public va le voir quand même, les catholiques surtout, et ils en discutent : le résultat du box office le confirme».
Au centre du débat un double blasphème, qui lui a valu l´interdiction aux moins de 14 ans en Italie et le manqué sous-titrage des quelques mots sur la copie qui est à Cannes, et cela peut-être délibérement.
Enfin un nouveau projet, une fois encore produit par RaiCinema. Un film sur Aldo Moro inspiré à L´affaire Moro de Leonardo Sciascia. «Une réflexion au-delà des apparences sur la vraie identité d´un homme et non pas sur les vicissitudes de l´homme d´Etat de la Démocratie Chrétienne tué par les Brigades Rouges, avec révélations et scoop. Ce sera une histoire intime, jouée sur les rapports quasi familiaux entre kidnappeurs et kidnappé».

(Traduit de l'italien)

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss