Une saison en France (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
Thelma (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Razzia (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FILMS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dans le règne de Lear

par 

- Le film de Jean-Luc Godard projeté 15 ans après sa réalisation. Sa distribution fut bloquée en 1987 par Cannon

Le fantôme a retrouvé son corps. Les images de King Lear de Jean-Luc Godard ont finalement connu l’obscurité de la salle de cinéma. Projeté à Paris et récemment à Rome, le film le plus controversé de l’un des pères de la Nouvelle Vague a commencé son voyage sur grand écran, après 15 ans de sa réalisation.
L’histoire qui a accompagné le Roi Lear de Godard est devenue légende. A commencer par l’accord avec Menahem Golan et Yorma Globus de la société Cannon qui fut signé par le réalisateur suisse sur le coin dìune nappe à la table d’un café. La production avait tellement confiance en lui qu’elle exigea seulement que le film soit prêt pour le festival de Cannes suivant.
Norman Mailer signa le scénario, il aurait du interprété le même Lear mais il abandonna soudainement le projet. C’est le jeune et insolite Peter Sellars, un acteur de théâtre, qui interpréta William Shakespeare junior.
Après lui arrivèrent Leos Carax (réalisateur de quelques films ‘maudit’ parmi lesquels : Muavais sang, Les amants du Pont-Neuf), Julie Delpy (actrice dans Trois couleurs : film blanc de Kieslowski), Burgess Meredith (acteur dans Journal d’une femme de chambre de Jean Renoir), et Woody Allen.
Même Godard garda pour lui un rôle, celui de l’étrange professeur Pluggy qui, avec sa perruque faite de fils électriques de toutes les couleurs, essaie d’expliquer la suprématie de l’image (le cinéma) sur la parole (l’œuvre shakespearienne).
A la première projection pour les journalistes seulement du Festival de Cannes édition 1987, la liberté avec laquelle Godard continuait de réécrire le cinéma rendit furieux ses producteurs et le film ne fut jamais distribué. La société Cannon menaça de porter Godard en jugement. La faillite de la même, quelques mois après l’évènement, relégua la pellicule dans l’oubli et à cause d’une question juridique il ne fut jamais porté ni en salle, ni en télévision, ni en vidéo.
Maintenant, même si aucune distribution véritable n’est sure, le film pourra finalement commencer à être vu.

Jihlava
Focal Production Value
Midpoint
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss