Une saison en France (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
Thelma (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Razzia (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ACTEURS Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

La foule salue Alberto Sordi

par 

- Plus de 60 000 personnes en queue au Campidoglio pour un dernier hommage au grand acteur. Les funérailles demain

La foule salue Alberto Sordi

Une foule immense, ordonnée et silencieuse, s’est mise en queue pour rendre un dernier hommage à Alberto Sordi. Au Campidoglio, où hier à 17.30 a été mise en place la Chapelle Ardente on a pu voir plus de 60 000 personnes. Le pèlerinage a continué toute la nuit et jusqu’à demain quand tous se retrouveront dans la Basilique de San Giovanni, où commenceront les funérailles à 10 heures. L’acteur mort hier nuit, à Rome dans sa villa à côté des Terme de Caracalla, a été l’interprète des obsessions des italiens, depuis l’après-guerre à aujourd’hui. Sordi avait 82 ans et depuis longtemps il luttait contre une grave maladie.

Dès les premières dépêches à 8.59 d’hier matin, les réactions et les déclarations officielles ont immédiatement suivi l’une après l’autre. Du monde du spectacle et des plus hautes charges institutionnelles italiennes mais aussi des hommes de la rue. De nombreux romains avec journalistes et photographes tous réunis devant les grilles de la villa de l’acteur pour déposer des mots ou des fleurs.
Le Maire de Rome Walter Veltroni, son ami et admirateur est parmi les premiers. «Un grand douleur pour la ville et le pays tout entier».
Le président de la République, Carlo Azeglio Ciampi a rappelé l’italianité de Sordi, «l’une des figures les plus représentatives du XXe siècle italien » et d’ajouter qu’ «il a interprété les sentiments des italiens, surtout dans les moments difficiles et durs ». Commotion profonde chez Nino Manfredi : «nous avons fait tant de chemin ensemble à ne plus savoir si on était amis, compagnons ou bien une part indissoluble de cette mémoire italienne qui pendant de nombreuses années s’est reconnue dans la comédie populaire».
Pour Mario Monicelli, qui l’a dirigé dans tant de films mémorables parmi lesquels La grande guerre et Un borghese piccolo piccolo «il a été l’acteur le plus grand».

Et parmi tous ces hommages vibrants ne manquent pas les dissidents tels que le parlementaire de la Ligue du Nord, Francesco Speroni qui affirme que «Sordi n’était pas un acteur symbole pour tous les italiens. Il représente une réalité locale, la culture romaine».

Toronto Report
Jihlava
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss