Home (2016)
El bar (2017)
Sage Femme (2017)
Fixeur (2016)
The Giant (2016)
Fiore (2016)
Brimstone (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

VENISE 2011 Venice Days

email print share on facebook share on twitter share on google+

Ki et L'Hiver dernier : le courage d'une mère célibataire et d'un jeune agriculteur

par 

Avec un enfant en bas âge, l'argent qui manque toujours, un ex pas à la hauteur et les services sociaux aux basques, la vie de Kinga, mère célibataire à Varsovie, est un vrai chaos dans Ki [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Leszek Dawid
fiche film
]
, premier film du Polonais Leszek Dawid, dernier du programme des Journées des Auteurs-Venice Days de la 68ème Mostra de Venise.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

C'est un film de fiction qui ressemble à un documentaire tant la caméra suit de près le quotidien de cette jeune femme toujours en mouvement : à la maison, où tandis qu'elle cuisine, elle surveille son fils, répond au téléphone, trie ses factures et s'habille ; dans la rue, où elle fait des slaloms avec la poussette entre les tas de neige ; à l'Académie d'art, où elle pose comme modèle et reçoit les visites douloureuses de son ex-compagnon tandis que son fils trottine entre les toiles des élèves.

Ce personnage principal plein de vitalité (qui en cela et dans ses vêtements excentriques rappelle la Poppy du Be Happy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mike Leigh) est très finement interprété par Roma Gasiorowska, à laquelle ce rôle à d'ailleurs valu le prix de la meilleure actrice au dernier Festival du cinéma polonais de Gdynia. "Ki m'a été inspirée par une fille-mère que j'ai vraiment connue et qui un jour a débarqué chez moi avec mille exigences. Pour survivre, je pouvais seulement m'enfermer dans ma chambre et écrire, raconte le scénariste, Pawel Ferdek. Cette histoire n'a pas de début ni de fin ; nous suivons Ki comme si on partageait avec elle une tranche de vie".

C'est sur un rythme plus pondéré et contemplatif que L'Hiver dernier [+lire aussi :
bande-annonce
interview : John Shank
fiche film
]
, de l'Américain installé à Bruxelles John Shank, dépeint le même courage de vivre et de se battre. Dans cet autre titre des Venice days, les journées se suivent et se ressemblent, scandées par la vie de la terre et des animaux. Les paysages splendides et sauvages du Massif Central partagent la vedette du film avec Johann (Vincent Rottiers), un jeune agriculteur condamné à vivre seul sur les hauteurs et à s'occuper seul de l'entreprise familiale, en danger de péricliter. Cet héritage est pour lui source de joie, mais aussi de fatigue et de douleur. Pour le réalisateur, c'est "un film sur l'attachement à la terre, sur le rapport entre l'homme et la Nature, sur une communauté d'agriculteurs et ses règles, sur l'importance de l'héritage, matériel et spirituel". C'est aussi un film magnifiquement photographié qui plonge le spectateur dans une réalité différente, primitive, ancienne.

(Traduit de l'italien)

CASI HECHO Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring