Glory (2016)
One Step Behind the Seraphim (2017)
L'Usine de rien (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

TÉLÉVISION Scandinavie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Les séries danoises font un tabac

par 

Les séries danoises font un tabac

Le corps d'une femme est trouvé sur le pont Øresund, juste à la frontière entre le Danemark et la Suède : le haut appartient à une célèbre politicienne suédoise, le bas à une prostituée danoise. Les polices des deux pays se mettent en quête du meurtrier.

The Bridge, la série télévisée en dix épisodes qui retrace l'enquête, dernier grand thriller scandinave en date, est diffusée dans les deux pays depuis ce mois de septembre. La nouveauté, c'est que ce projet au budget de 80 millions d'euros a été entrepris à 50/50 par le Danemark et la Suède, et le partage des tâches est créatif autant que financier. La série est produite par Bo Ehrhardt (Nimbus Film/Digital Film [DK]) et Anders Landström (FilmLance International AB/SW) avec les chaînes publiques DR et SVT, ainsi que la chaîne allemande ZDF et la norvégienne NRK (ZDF Enterprises présentera The Bridge au MIPCOM).

Le concept a été développé par le scénariste suédois Hans Rosenfeld, son compatriote Måns Mårlin et le Danois Nikolai Scherfig. L'équipe des réalisateurs, menée par la Danoise Charlotte Sieling, comprend aussi les Suédois Lisa Siwe et Henrik Georgsson. Les acteurs comme les techniciens viennent des deux pays. Les deux détectives chargés de l'enquête, Martin Rohde (Kim Bodnia), de la Police de Copenhague, et Saga Norén (Sofia Helin), de la brigade criminelle de Malmö, se rendent vite compte que ce meurtre frontalier est lié à une série d'assassinats de nature politique.

Tandis que The Bridge occupe l'écran, la télévision danoise DR-TV a lancé pour AMC Television la production de dix nouveaux épisodes de The Killing (la série couronnée d'un BAFTA de la meilleure production internationale qui a inspiré un remake américain où le personnage principal est de nouveau une femme, incarnée par Mireille Enos, mais où le meurtrier est différent), avec Sofie Gråbøl dans le rôle de l'Inspecteur Sarah Lund. Le scénariste Søren Sveistrup et le réalisateur Mikkel Serup ont choisi de donner comme toile de fond aux meurtres de cette troisième saison de la série la crise économique mondiale.

Lors de sa diffusion sur BBC4, malgré les sous-titres, The Killing 1 a instantanément conquis les téléspectateurs, avec une audience de 603 000 et un taux de satisfaction de 94% qui a stimulé au Royaume-Uni les ventes de livres, vêtements (en particulier de pulls féroïens comme celui de Sarah Lund) et aliments d'origine danoise. ”C'est cool d'être danois", en avait conclu The Times. Les épisodes de The Killing 3, qui seront diffusés à partir de septembre 2012, sont produits par Piv Bernth. Gråbøl donne la réplique à Morten Suurballe, Nikolaj Lie Kaas, Olaf Heine Johannessen, Trine Pallesen et Jonatan Spang.

The Killing 2 est actuellement diffusé sur ARTE-France et arrivera sur BBC4 en octobre. De leur côté, les téléspectateurs danois suivent en ce moment la deuxième saison de la série primée Borgen/Government (qu'ARTE et BBC4 ont également achetée tandis que NBC Television prévoit d'en faire un remake pour le public américain). Cet équivalent danois de The West Wing, scénarisé par Adam Price, Tobias Lindholm et Jeppe Gjervig Gram, suit Birgitte Nyborg (Sidse Babett Knudsen), une chef de parti politique de quarante ans, dans sa lutte pour le pouvoir;

À ce stade de la série, son idéalisme et ses efforts ont offert à son parti une incontestable victoire aux élections. Les trois saisons, de chacune dix épisodes (la dernière passera l'année prochaine), s'intéressent aux sacrifices personnels, publics ou intimes, qu'implique la vie politique. La série est produite par Camilla Hammerich et la plupart des épisodes ont été confiés à des metteurs en scène connus (Søren Kragh-Jacobsen, Rumle Hammerich, Annette K Olsen, Mikkel Nørgaard). Les rôles principaux sont tenus par Birgitte Hjorth Sørensen et Johan Philip Asbæk.

Au rendez-vous Holland Film Meeting du Festival des Pays-Bas qui s'est tenu dernièrement à Utrecht, le réseau basé à Amsterdam Network for Scriptwriters a organisé un débat sur l'écriture de scénarios où le modèle danois a été jugé "manifestement bon, comme le montrent The Killing and Borgen/Government”, pour reprendre l'affirmation du modérateur, le scénariste hollandais Don Duyns. “Les Danois se spécialisent dans le thriller local avec contexte social. Borgen/Government se passe sur la scène politique, avec tous les dilemmes moraux que cela emporte. Grosses histoires, petits drames : les Danois sont très bons en la matière", a conclu Duyns.

(Traduit de l'anglais)

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss