Glory (2016)
Waves (2016)
María (y los demás) (2016)
Baccalauréat (2016)
United States of Love (2016)
Personal Shopper (2016)
Zoology (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Allemagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

One more Braunschweig

par 

- La 26ème édition du festival a commencé hier soir dans la ville de Basse-Saxe

One more Braunschweig

Das Leben ist nichts für Feiglinge [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(photo) de l'Allemand André Erkau, adapté du roman éponyme de Gernot Gricksch, a raconté hier soir, pour l'ouverture du 26ème Festival international de Brunswick (en allemand Braunschweig et qui se tient du 6 au 11 novembre), l'histoire d'une adolescente orpheline de mère qui s'enfuit au Danemark avec un garçon, suivi par son père inconsolable, sa grand-mère et une aide-soignante.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

La section internationale comprend 18 longs métrages, dont un des favoris des BIFA, Touristes de Ben Wheatley [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ben Wheatley
fiche film
]
, présenté à la dernière Quinzaine des réalisateurs de Cannes, ainsi que la coproduction anglo-américaine Seven Psychopaths [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Martin McDonagh, les films italiens Romanzo di una strage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Marco Tullio Giordana, Mon père va me tuer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Daniele Ciprì et I primi della lista [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Roan Johnson, Courage du Polonais Greg Zglinski, la coproduction entre la France et le Groënland Le Voyage d'Inuk [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mike Magidson, Miel de naranjas [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Imanol Uribe, ou encore le film fino-irlandais Parked [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Darragh Byrne
fiche film
]
de Darragh Byrne. La section Nouveau cinéma allemand propose dix films, dont la coproduction déjà présentée à plusieurs grands festivals internationaux Paradise: Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Autrichien Ulrich Seidl.

Le festival, né comme un mouvement civique pour le cinéma opposé aux productions commerciales, reste globalement non compétitif, mais le public est invité à attribuer le Prix Heinrich à son favori parmi dix premiers et deuxièmes longs métrages européens, dont Dust on our Hearts [+lire aussi :
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
de Hanna Doose, dernier film tourné par l'actrice "hanekienne" Susanne Lothar avant sa mort soudaine en juillet. Le festival dirigé par Volker Kufahl a en effet toujours mis l'accent sur le cinéma européen, comme en témoignent tous les ans le prix du jeune jury franco-allemand et la remise du Prix Europa à un acteur européen. Cette année, ce prix créé en 2007 (qui a déjà honoré Bruno Ganz, Isabelle Huppert, John Hurt, Stellan Skarsgård et Hanna Schygulla) revient au Belge Olivier Gourmet, qui se voit consacrer une rétrospective de neuf films.

Les courts métrages et les productions de l'Université d'art locale ne sont pas oubliés, et Florian Krautkrämer, ancien élève de l'établissement brunswickois, se voit consacrer un portrait qui présente son travail résolument expérimental et tourné vers la musique, qui est le deuxième grand axe du festival et donne lieu à la remise du Prix Leo de la meilleure musique pour un court métrage.

Naturellement, les projections sont additionnées de nombreux événements parallèles, dont une masterclasse par Ludovic Bource, compositeur oscarisé pour la bande-originale de The Artist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Michel Hazanavicius
fiche film
]
et une discussion intitulée "Cinéma du futur, futur du cinéma".

Seneca's Day Lithuania
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home