La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ROME 2012 Alice dans la Ville

email print share on facebook share on twitter share on google+

Animals : Des animaux qui traversent la route

par 

- Rome a découvert hier en avant-première européenne Animals, premier long métrage du Catalan Marçal Forés

Animals : Des animaux qui traversent la route

La capitale italienne a découvert vendredi (9 novembre) en avant-première européenne Animals [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, deuxième film a être projeté dans le cadre de la compétition Alice dans la Ville, événement dédié au cinéma jeunesse qui se déroule parallèlement au Festival de Rome.

Ce premier long métrage du Catalan Marçal Forés, ancien étudiant de l'ESCAC de Barcelone, a été présenté le mois dernier à San Sebastian, où on l'a comparé (quoique plus à des fins de promotion que de précision) à des films cultes comme Donnie Darko et Ghost World.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Animals a certainement en commun avec ces films le thème de l'adolescence en tant qu'elle marque la difficile entrée dans l'âge adulte avec tout ce que cela suppose : histoires d'amitiés, découverte de la sexualité, perte de l'innocence. Cela dit, les ressemblances s'arrêtent ici.

Pol a 17 ans et il vit dans une Catalogne qui se résume à une forêt, à un lac et au collège anglais qu'il fréquente. Il partage sa solitude de garçon fragile avec un ours en peluche nommé Deerhoof, qui bizarrement (peut-être parce qu'en tant qu'ami imaginaire, il ne répond pas aux règles du réel), de sa voix distordue, s'exprime dans un anglais impeccable.

Deerhoof console souvent Pol et ensemble, ils jouent de la musique dans le garage, ce qui inquiète fortement Llorenç, le frère policier que Pol a pour toute famille.

À l'école, notre héros n'a que deux amis : Laia, qui est amoureuse de lui, et l'agaçant Marc. Autour d'eux, des animaux réels ou fictionnels circulent dans la forêt. Le scénario, écrit par le réalisateur avec Enric Pardo et Aintza Serra, se développe rapidement : déchiré entre l'émergence de premières pulsions sexuelles (représentées par Ikari, un nouvel élève tout à fait fascinant) et la peur de grandir (matérialisée par Deerhoof ), Pol commence un parcours de plus en plus douloureux qui va conduire à un final sombre.

“Le film regarde l'adolescente comme un moment de perte. Grandir est une découverte, mais c'est aussi le moment d'une crise inhérente à la transition : l'adolescence marque une rupture avec le passé. On y perd sa pureté et on affronte un monde nouveau fait d'expériences entièrement nouvelles", a dit le réalisateur à Cineuropa lors de la présentation du film.

Animals est un récit de formation acerbe et imparfait, mais aussi intense et honnête, qui se trouve bien soutenu par l'engagement émotif des jeunes acteurs (Oriol Pla et Augustus Prew en tête) et la superbe pâleur de la photographie d'Eduard Grau (A Single Man). Le scénario en revanche est un peu trop compliqué et alourdi par une séquence finale trop longue et riche en événements dramatiques entre fantasme et réalité.

Le film, tourné en anglais et en catalan en 2010, a été produit par Escandalo Films (qui produit en général les courts métrages des étudiants de l'ESCAC) avec le soutien de Televisió de Catalunya et d'autres fonds publics. "J'ai eu de la chance de pouvoir tourner mon premier film à 28 ans. Aujourd'hui, ce serait impossible. C'est un film considéré comme risqué et "bizarre". Il y a deux ans, il y avait plus de ressources disponibles", a souligné Marçal.

La société Film Factory Entertainment, qui siège à Barcelone, a vendu les droits du film à la Russie, à la Belgique et au Luxembourg. Des négociations sont en cours pour les États-Unis et le Royaume-Uni.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss